Hollande à Wallis-et-Futuna : 5 choses à savoir sur cet archipel perdu dans le Pacifique

Hollande à Wallis-et-Futuna : 5 choses à savoir sur cet archipel perdu dans le Pacifique

GLOBE-TROTTER - A partir de ce dimanche, François Hollande est en voyage dans les territoires d'outre-mer. Il atterrit d'abord à Tahiti avant de rejoindre dans la journée l'archipel de Wallis-et-Futuna. L'occasion de se pencher sur cette collectivité méconnue, à la fois paradis fiscal et monarchie religieuse.

François Hollande s'y était engagé, avant la fin de son quinquennat, il devait rendre visite à tous les territoires d'outre-mer. Voilà une promesse en passe d'être tenue. Ce dimanche 21 et lundi 22 février, le Président sera à Tahiti, à Wallis-et-Futuna et en Polynésie, avant de rejoindre l'Amérique Latine. Mais au fait, Wallis-et-Futuna, c'est quoi ?

Carte de visite
Wallis-et-Futuna est un archipel composé de trois îles : Wallis, Futuna et Alofi, situé entre la Nouvelle-Calédonie et Tahiti, dans l'océan Pacifique. Sa superficie totale est de 142 km2. La population, en baisse depuis 2003, est composée de 12.197 habitants. Il y a plus de Wallisiens et de Futuniens à Nouméa (17.763 personnes).

L'archipel est divisé en trois royaumes, dont les rois et leurs conseils sont désignés selon la coutume. Les souverains de l'archipel gardent encore aujourd'hui toute autorité coutumière sur leurs sujets. C'est le dernier royaume de la République française.


 Le temps béni des colonies
La France et la reine Amélia de Wallis signent un traité de protectorat le 5 avril 1887. Cependant, le pouvoir du résident français (représentant d'une puissance coloniale exerçant un gouvernement indirect) sur Wallis-et-Futuna se limite aux affaires extérieures. Parallèlement, la mission catholique entre en lutte d'influences avec l'administration, et c'est l'Église qui gagnera. En 1961, le système se modernise. L'archipel est dirigé par un "administrateur supérieur", qui préside le "conseil territorial", composé de trois membres nommés par l'assemblée territoriale et les trois rois.

► Un archipel paradisiaque...
Dans cette collectivité d'outre-mer, fortement christianisée au XIXe siècle, c'est le diocèse qui se charge de l'enseignement primaire, financé par l'État. Et en plus d'être le territoire où les fonctionnaires sont le mieux rémunérés, l'archipel est également connu pour être un paradis fiscal : pas d'impôt sur le revenu, ni sur les bénéfices des sociétés, ni sur les valeurs immobilières.

 Retour vers le futur
Particularité de l'archipel, il est situé entre deux fuseaux horaires... de deux jours différents. Ainsi, François Hollande atterrira d'abord à 5 heures du matin à Tahiti, ce dimanche 21 février. Le temps qu'il se rende à Wallis-et-Futuna, il sera lundi 22. Puis le Président retournera sur Tahiti le dimanche 21 à 23 heures.

 Accueil royal
François Hollande sera accueilli par les trois rois de l'archipel. Il participera à la cérémonie du Kava, une boisson sacrée faite à base de racines et de branches de poivriers. Ensuite, les habitants offriront un festin au Président. Au menu : des dizaines de porcs mi-cuits (voir photo). La dernière visite d'un Président remonte à 1979. Valéry Giscard d'Estaing était alors resté quelques heures sur l'archipel.

À LIRE AUSSI >>  François Hollande à Tahiti : cachez ces SDF qu'il ne saurait voir !

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques