Djihadistes tués par des sangliers : c'était une intox

Djihadistes tués par des sangliers : c'était une intox

DirectLCI
FAUSSE INFORMATION – Hier, plusieurs médias relayaient l'histoire de trois djihadistes qui avaient succombé à leurs blessures après avoir été attaqués par des sangliers dans une ferme située au sud de Kirkouk en Irak. Sauf que c'était bidon...

C’était une histoire à dormir debout. Et pour cause. Ce mercredi matin, Le Figaro a tenu à rectifier une fausse information diffusée hier sur son site internet et par d'autres médias, dont LCI. "Nous avons repris ce mardi 25 avril sur notre site cette information traitée auparavant par plusieurs sites locaux et Le Parisien. Selon celle-ci, trois combattants de l'État islamique seraient morts dimanche dans le sud de Kirkouk, en Irak, après avoir été attaqués par... des sangliers", explique la rédaction. "Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour cette erreur".

A quoi ça sert de faire une école de journalisme pour ensuite reprendre tous les Hoaxs bidons venus du tiers-monde ?Romain Caillet

D’après Le Parisien qui citait plusieurs sources locales, des bêtes visiblement déchaînées s’en seraient prises à un groupe de djihadistes qui se trouvait dans une ferme située à 50 km au sud de Kirkouk. Le quotidien qui citait Alsumaria News, racontait que le djihadistes avaient pris leur revanche sur les porcs qui les ont attaqués, sans préciser toutefois pas comment. 

"Alors c'est donc vrai, des agences de presse françaises ont repris le Hoax irakien sur les djihadistes tués par des sangliers ?", s'est étonné sur son compte Twitter Romain Caillet, le spécialiste de l'Etat Islamique. "A quoi ça sert de faire une école de journalisme pour ensuite reprendre tous les Hoaxs bidons venus du tiers-monde ?", se désolait-il. 

Plus d'articles

Sur le même sujet