La folle histoire de deux jumeaux, élevés… l’un chez des Juifs, l’autre par des nazis

La folle histoire de deux jumeaux, élevés… l’un chez des Juifs, l’autre par des nazis

DirectLCI
L’HISTOIRE – Oskar est mort en 1997, et Jack lundi dernier à l'âge de 82 ans. Ces deux jumeaux ont une étrange histoire : séparés six mois après leur naissance, l’un a été élevé dans l’Allemagne nazie, et l’autre… dans une famille juive.

Deux enfants séparés à la naissance, qui grandissent dans des milieux totalement opposés, et se revoient des années plus tard. Parfois, la vie crée des histoires bien plus intéressantes que des scénarios télévisés. Car à côté de l'histoire de Jack et Oskar, les rebondissements de "La vie est un long fleuve tranquille", c'est du léger-léger.

Mercredi 11 novembre, le Los Angeles Times revient sur le destin curieux de deux jumeaux, Jack Yufe et Oskar Stohr, séparés à la naissance et élevés… l’un dans une famille juive, l’autre chez... des nazis. L’histoire est repérée par le blog du Monde Big Browser et rapportée à l’occasion du décès de l’un des deux frères, Jack, mort lundi dernier à l’âge de 82 ans.

Exactement pareil des années après

Jack et Oskar sont nés à Trinidad, le 16 janvier 1933. Ils avaient à peine six mois quand leurs parents se sont séparés. Oskar est parti vivre en Allemagne avec sa mère catholique, Jack, lui, a grandi à Trinidad, puis au Venezuela, où il a vécu avec une tante qui avait été internée dans le camp de Dachau, mais avait survécu. Car les deux frères ont en fait des racines juives par leur père. Oskar, élevé en Allemagne au moment de la montée du nazisme, a toujours caché ses origines : sa grand-mère lui avait fait promettre de ne jamais les révéler. D’après le Los Angeles Times, il a grandi "comme un petit nazi", et appartenu aux Jeunesses hitlériennes.

En 1954, Jack, de retour d’un voyage en Israël, cherche à revoir son frère en Allemagne. Ils se retrouvent. Ils ont 21 ans. Et là, surprise : tous deux sont toujours exactement pareils. Outre leur similarité physique, ils portent le même costume, marchent de la même façon, ont le même tempérament sanguin, les mêmes goûts culinaires, ainsi qu’un humour semblable. Même si d’autres choses les séparent, désormais : la langue, la honte pour Oskar d’assumer ce frère juif… Une rencontre déroutante.

Pas d'effusion ni de complicité

Les deux frères ne se sont ensuite pas revus pendant 25 ans. Ils se sont à nouveau retrouvés une fois, sur une idée de l’ancienne femme de Jack, qui leur avait suggéré de participer à une grande enquête sur les jumeaux. Par la suite, "ils n’ont jamais vécu plus d’un mois ensemble", relate Big Browser. Jack est mort lundi dernier, longtemps après son frère Oskar, décédé en 1997. Il n'avait pas assisté à l'enterrement de son frère, pour que sa ressemblance physique ne dérange pas les proches.

Tous deux, et leur étonnante relation "d’amour-haine", ont été largement étudiés par les chercheurs spécialistes de la gémellité, montrant comment des jumeaux élevés très différemment peuvent néanmoins se ressembler. Plusieurs documentaires , mais aussi des livres, leur ont été consacrés. "Ils étaient à la fois dégoûtés et fascinés l'un par l'autre. Ils ne pouvaient pas faire l'un sans l'autre", écrit ainsi Nancy Segal à leur propos dans son livre Indivisible by two , qui regroupe les histoires de "jumeaux extraordinaires".

À LIRE AUSSI >> Etats-Unis : des jumelles se préparent à accoucher de jumeaux... pour la 2e fois

Plus d'articles