La police israélienne toujours à la recherche du tireur de Tel-Aviv

La police israélienne toujours à la recherche du tireur de Tel-Aviv

ISRAËL - La chasse à l'homme continue en Israël où le tireur de Tel-Aviv est activement recherché. Il s'agirait d'un Arabe israélien de 31 ans nommé Nashaat Melhem. Les autorités estiment "très probable que ce soit une attaque terroriste".

La police israélienne est toujours mobilisée ce dimanche pour tenter de retrouver l'auteur de la fusillade à Tel-Aviv qui a fait deux morts et sept blessés. "D'importantes forces de la police poursuivent les recherches intensives pour retrouver l'auteur de l'attaque de vendredi", a affirmé à Micky Rosenfeld, un porte-parole de la police. "Nous continuerons à le chercher jusqu'à ce qu'il soit entre nos mains". Identifié grâce à des vidéos surveillance et dénoncé à la police par son père, le tireur reste introuvable au troisième jour de cette chasse à l'homme.

Alors qu'un ordre de censure avait été diffusé par les autorités pour ne pas entraver l'enquête en cours, la police a finalement présenté l'assaillant sous le nom de Nashaat Melhem, un homme de 31 ans originaire du village arabe d'Arara, dans le nord d'Israël. Déjà connu des services de police, il aurait été incarcéré pour l'agression d'un soldat. Pour autant, ses motivations ne sont pas encore connues. La police a de son côté, indiqué qu'il était "très probable que ce soit une attaque terroriste", même si le Premier ministre Benyamin Netanyahou n'a pas qualifié ce drame comme tel.

Rappel des faits

Le 1er janvier, le tireur est entré dans un magasin de produits bio rue Dizengoff dans le centre de Tel-Aviv, non masqué et muni d'un sac à dos. L'air de rien, ce dernier a rempli un sac plastique avec des noix avant de finalement les reverser dans leur panier et se diriger vers l’extérieur. Tranquillement, l'homme a posé son sac sur des chariots pour en sortir son arme et s'est mis à tirer de sang-froid vers les clients du bar Simta, jouxtant le magasin de produits bio. L'individu a ensuite marché vers la terrasse d'un autre établissement avant de prendre la fuite, abandonnant son sac à dos dans lequel un coran aurait été retrouvé. Le gérant du Simta, Alon Bakal, 26 ans, et Shimon Ruimi, 30 ans, ont succombé à leurs blessures.

A LIRE AUSSI >> Au moins deux morts dans l'attaque d'un bar à Tel-Aviv

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques