La Turquie, le pays où l'Etat islamique ne revendique pas ses attentats

La Turquie, le pays où l'Etat islamique ne revendique pas ses attentats

TERRORISME - Alors qu'Istanbul a de nouveau été frappée par le terrorisme, le groupe Etat Islamique reste silencieux. Quelques pistes permettent de comprendre cet étonnant mutisme lorsqu'il s'agit d'Ankara.

L'attentat-suicide du 12 janvier, qui a tué 10 touristes Allemands dans le centre d'Istanbul, n'a toujours pas été revendiqué. Pourtant, il est désormais établi que le kamikaze, Nabil Fadli, appartenait depuis 2013 au groupe terroriste qui occupe une partie de la Syrie et de l'Irak. 

Aucune revendication en Turquie 

Pourtant, le groupe Etat Islamique n'a toujours pas officiellement revendiqué l'attentat. Et il y a fort à parier qu'il ne le fera pas, comme il ne l'avait pas fait lorsque Suruç, située dans l'est de la Turquie, avait été secouée par un attentat meurtrier. 33 personnes avaient alors trouvé la mort. 

Si l'EI ne revendique pas tous les attentats qu'on lui attribue, il s'en félicite souvent, comme lors de la fusillade de San Bernardino, en Californie, en décembre dernier. Alors pourquoi l'EI ne revendique jamais ses attentats en Turquie ? Selon Romain Caillet, interrogé par Slate , "revendiquer serait un acte de guerre de la part de l’État islamique. Or, l’attentat d’Istanbul n’est peut-être pas une opération clairement assumée. Ce peut être une sorte d’avertissement adressé au gouvernement turc, une façon de lui dire: “on sait que tu es sous pression, que tu en fais le moins possible contre nous mais tu nous bombardes quand même alors attention on peut te frapper aussi, tu devrais rectifier le tir”.

Un lien avec le monde

Pour Kadri Gûrsel, journaliste turc, il y aurait une autre raison à ce silence. La Turquie, si elle n'est pas l'alliée du groupe Etat Islamique, constitue son seul lien avec le reste du monde. "L’État islamique ne revendique pas car il ne veut pas donner l’impression qu’il menace la Turquie laquelle est son seul lien avec le monde", selon le columniste. 

Depuis 2014, le groupe Etat Islamiste a revendiqué des dizaines d'attentats à travers le monde. Comme le montre cette frise chronologique, à chaque fois, les services de communication du califat ont revendiqué, ou du moins applaudi, ces attaques terroristes qui ont coûte la vie à des centaines de civils.

A LIRE AUSSI >>  PHOTOS - Qui sont les terroristes les plus recherchés au monde ?

 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques