Le directeur de campagne de Trump arrêté pour l'agression d'une journaliste

Le directeur de campagne de Trump arrêté pour l'agression d'une journaliste

COUPS ET BLESSURES – Le directeur de campagne du milliardaire américain Donald Trump a été inculpé mardi pour un délit mineur de coups et blessures contre une journaliste à l’issue d’une conférence de presse en Floride. Des faits qu’il avait vigoureusement démentis mais semblent confirmés par une nouvelle vidéo de surveillance.

La violence émaille de nouveau la campagne de Donald Trump . Cette fois-ci c’est au tour de son directeur de campagne d’être soupçonné de brutalité. Corey Lewandowski a été inculpé ce mardi pour avoir agrippé une journaliste, le 8 mars dernier, lors d’une conférence de presse. Le proche de Donald Trump "a été arrêté ce matin et libéré avec une convocation", a expliqué Adam Brown, porte-parole de la police de Floride, avant d'être remis immédiatement en liberté.

"M. Lewandowski est absolument innocent" et plaidera non coupable, a déclaré la porte-parole de Donald Trump, Hope Hicks. Le directeur de campagne a immédiatement reçu sur Twitter le soutien du candidat à la primaire républicaine. "Corey Lewandowski, mon directeur de campagne, un homme très respectable, vient d'être inculpé pour agression d'une journaliste. Regardez les vidéos – il n'y a rien !" a-t-il écrit.

Un incident filmé par des caméras de vidéosurveillance

Corey Lewandowski est accusé par Michelle Field, qui travaillait alors pour le blog conservateur Breitbart, de lui avoir violemment agrippé le bras pour l'écarter alors qu’elle marchait à côté de Donald Trump pour lui poser une question lors d’une conférence de presse à Jupiter, en Floride, le 8 mars dernier. La jeune femme avait alors tweeté une photo montrant un bleu sur son avant-bras.

L'intéressé avait immédiatement répondu sur Twitter le 11 mars : "Vous délirez, je ne vous ai pas touchée. En fait, je ne vous ai même jamais rencontrée". Problème, les vidéos partielles et l'enregistrement audio de l'incident qui n'avaient jusqu'ici pas permis de confirmer avec certitude sa version, ont été rendus publics par la police mardi. Et semblent confirmer la version de la journaliste. On y voit Corey Lewandowski tendre le bras et agripper Michelle Fields, qui se retrouve à quelques mètres derrière Donald Trump.

À LIRE AUSSI >> La (très longue) liste des ennemis de Donald Trump

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques