Le fait divers du jour : bénévole, elle volait les dons destinés à une enfant brûlée et orpheline

Le fait divers du jour : bénévole, elle volait les dons destinés à une enfant brûlée et orpheline

NEW YORK - Une bénévole a été arrêtée la semaine dernière, accusée d’avoir volé des cartes cadeaux alors qu’elle venait en aide à l’organisation Safyre’s Angels, qui récolte des dons pour la petite du même nom. Brûlée à 75%, elle a perdu toute sa famille lors de l'incendie de sa maison, en 2013.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Elle a trompé tout le monde. Kimberly Bradford, 41 ans, a été arrêtée la semaine dernière, après avoir volé plusieurs dons destinés à la petite Safyre. L'enfant, aujourd’hui âgée de huit ans, a été victime d'un incendie criminel au domicile new yorkais de sa famille, en 2013. Ce jour-là, elle perd son père, ses deux frères et sa sœur. Brûlée à 75 %, la fillette est alors recueillie par sa tante, Liz Dolder, qui décide de s’occuper d’elle avec son mari. Déjà parents de quatre enfants, ils élèvent la petite fille mais, avec le temps, le couple se retrouve à court d’argent, les frais médicaux de Safyre étant trop importants.

Début septembre, une amie de la famille décide alors d’ouvrir une cagnotte en ligne pour récolter des fonds. A Noël, Liz Dolder demande aux anonymes du monde entier d’envoyer des cartes à la petite fille, "qui ne souhaite que cela comme cadeau". Mais la famille est vite débordée par la générosité des gens, qui envoient plus de 300.000 lettres, dont 195.000 en une seule journée, relatait ABC News mi-décembre . C’est alors que des milliers de personnes se portent volontaires pour aider la famille à ouvrir les cartes, dont Kimberly Bradford.

Environ 800 dollars en liquide

Depuis Rotterdam, dans l’état de New York, la quadragénaire passe six semaines à éplucher les courriers venus des quatre coins du monde, tout en appelant les expéditeurs pour les prévenir de la bonne réception de leur don et, surtout, pour les remercier. Mais voilà, Kimberly Bradford est bien mal intentionnée : elle se sert amplement au passage dans les généreux envois des particuliers. L'escroquerie prend fin le 25 février, jour de son arrestation, rapportent les médias locaux . On la retrouve, explique le chargé de l'enquête, "en possession d’un grand bac contenant plusieurs cartes de Noël déjà ouvertes d’un montant de 550 dollars, et environ 800 dollars en liquide".

Pas moyen, en revanche, de savoir combien elle avait volé en tout. "C’est un crime odieux, on ne peut pas dire plus que ça. Safyre a déjà été victime d’une tragédie. Et là, on en fait de nouveau une victime, c’est dégoûtant", a déploré un agent de police. Pourtant, Kimberly Bradford avait été interrogée par la télévision américaine pour parler de son rôle au sein de l’association de Safyre's Angles . Elle y avait alors expliqué, tout en cynisme, que "ces lettres avaient changé sa façon de voir le monde, restaurant sa foi en l’humanité"…

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Le prêtre catholique était nazi et cocaïnomane

ENVIE D'UNE BONNE NOUVELLE ? >> Un couple invite des sans-abri et leurs enfants à camper dans son jardin
 

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques