Le fait divers du jour : condamné pour avoir agressé sexuellement un âne, il demande au juge une sentence plus lourde

Le fait divers du jour : condamné pour avoir agressé sexuellement un âne, il demande au juge une sentence plus lourde

ETATS-UNIS - Un ouvrier agricole avait été condamné à une simple mise à l'épreuve pour s'en être pris à un âne. Jugeant la peine trop faible, il est donc retourné voir le juge, qui l'a fait mettre en prison pour 30 jours.

Il avait échappé à la prison, mais y passera finalement un mois. Gideon Swartzentruber, ouvrier agricole du Wisconsin, Etat du nord des Etats-Unis, avait été surpris en septembre par son employeur alors qu'il agressait sexuellement l'un des ânes de son patron. Devant les enquêteurs de la police, il avait expliqué que ses parties génitales "étaient devenues incontrôlables", que cela l'avait "rendu fou" et que c'est ce qui l'avait poussé à commettre son crime.

Il risquait de la prison ferme, mais écope d'une simple mise à l'épreuve

Pour s'en être pris à l'animal, Swartzentruber risquait neuf mois de prison ferme ainsi qu'une amende de 10.000 dollars, rapporte le Marshfield News Herald . Devant le juge, fin novembre, il avait bénéficié de la clémence du juge, qui l'avait simplement condamné à un an de mise à l'épreuve et 443 dollars d'amende (un peu plus de 400 euros). L'affaire aurait pu en rester là, mais Swartzentruber lui-même trouvait la peine trop légère. Mercredi 30 décembre, il est donc retourné voir le juge pour lui demander une sanction plus sévère. Lequel n'a pas hésité pour accéder à la demande de l'accusé, et l'a condamné à 30 jours de prison ferme.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Elle tatoue "marche ou crève" sur les mains de ses deux enfants

ENVIE D'UN PEU DE BONNE HUMEUR ? >> A 95 ans, il reforme son ancien groupe de jazz

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques