Le fait divers du jour : elle séquestrait des handicapés dans sa cave pour voler leur pension

Le fait divers du jour : elle séquestrait des handicapés dans sa cave pour voler leur pension

ÉTATS-UNIS - Une Américaine de 55 ans a été condamnée à la prison à perpétuité, jeudi, pour avoir gardé des personnes handicapées en captivité dans le sous-sol de sa maison pendant dix ans. Elle a volé leur pension d’invalidité et a forcé deux d’entre elles à se prostituer.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Elle a été reconnue coupable de 196 chefs d’accusation. Linda Weston, 55 ans, a été condamnée à la prison à perpétuité, jeudi, par un tribunal de Philadelphie aux Etats-Unis. Arrêtée et incarcérée depuis 2011, elle avait plaidé coupable en septembre dernier pour enlèvement, racket, complot d’assassinat, crimes de haine, trafic sexuel ou encore fraude. La quinquagénaire a séquestré des handicapés mentaux dans ses différents domiciles pendant près de dix ans, dans le but de leur voler leurs indemnités d’invalidité. Six adultes et quatre enfants ont ainsi vécu enfermés dans des sous-sols, des greniers, des placards et des chaufferies.

Drogués avec des sédatifs

C’est dans la chaufferie de sa maison de Philadelphie qu’il a décrite comme "sordide", qu’un voisin a trouvé en 2011 quatre adultes, dont un était enchaîné à la chaudière, relate le site Daily News. Contactée par le propriétaire d’une maison voisine, la police a alors découvert que Linda Weston s'était servie d’eux pendant des années, pour voler au total 212.000 dollars à ses différentes victimes.

Après une longue enquête, les agents ont constaté que les otages avaient été régulièrement drogués aux sédatifs, que la femme avait dissimulés dans la nourriture et la boisson. Contrains de vivre dans l’obscurité, les victimes ont parfois été privées de nourritures et obligées de se laver et de faire leurs besoins dans des seaux. Mais leur calvaire ne s’est pas arrêté là.

Torture et prostitution

Auditionnées, les différentes victimes ont déclaré "avoir été traitées comme des animaux, jusqu’à être torturées quand certains tentaient de fuir". Les procureurs relatent leurs témoignages : "Lorsque les individus ont tenté de fuir, volé de la nourriture ou protesté contre leur traitement, Linda Weston et d'autres personnes les ont giflés, battus à coups de poing et de pieds, poignardés, brûlés et frappés avec des ceintures, des bâtons, des battes et des marteaux ou d'autres objets, y compris la crosse d'un pistolet". Mais ce n’est pas tout.

Deux femmes ont en outre été contraintes de se prostituer afin de financer le train de vie de leur bourreau et de sa famille, lorsqu’ils vivaient au Texas puis en Floride. Sans préciser s’il s’agit de ces deux victimes, la police a indiqué que deux femmes qui étaient tenues en captivité ont été retrouvées mortes peu après leur libération, sûrement à cause des mauvais traitements infligés. Deux complices de Linda Weston sont par ailleurs en attente de leur procès. 

LE FAIT DIVERS D'HIER >>  Une femme prend mystérieusement feu dans un parc

ENVIE D'ONDES POSITIVES ? >>  Grâce à une caméra, une jeune femme sourde a pu commander au drive

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques