Les chefs d'États sèchent les funérailles de Fidel Castro

La mort de Fidel Castro

Voir
BIDE - Si les hommages des chefs d'ɐtats se sont multipliés à la mort de Fidel Castro, peu d'entre eux (pour le moment) se rendront à ses obsèques le 4 décembre.

Trois jours après le décès de Fidel Castro, la liste des chefs d'États présents aux funérailles le 4 décemebre dans la ville de Santiago, s'esquisse peu à peu. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le président sud-africain, Jacob Zuma, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, ou encore le président bolivien, Evo Morales, ont annoncé leur présence. 

Hollande, Poutine, Obama... ils n'iront pas à Cuba

D'autres au contraire, ne se rendront pas sur l'île. Aux États-Unis, Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche, a  annoncé lundi 28 septembre que "ni le président Barack Obama ni le vice-président Joe Biden" ne feront le voyage. Pire, les États-Unis n'envisagent pas pour le moment d'envoyer une délégation sur place. Ce qui risque de faire clairement tâche dans la logique de rapprochement opérée avec Cuba depuis deux ans. 


En France, c'est  la numéro trois du gouvernement, Ségolène Royal,  qui s'y rendra en lieu et place de François Hollande. Ce dernier est aux Emirats arabes unis, pour une conférence internationale sur la protection du patrimoine culturel en péril, notamment en raison du terrorisme. En revanche, Jean-Pierre Bel, l'envoyé personnel du président de la République pour l'Amérique latine et ancien président du Sénat, sera à Cuba dès ce mardi.


Côté canadien, le Premier ministre Justin Trudeau restera lui aussi au pays. Celui-ci avait fait l'objet de vives critiques, au Canada comme à l'étranger, après le communiqué de presse publié par son bureau après le décès du leader cubain. Un des candidats à la direction du Parti conservateur du Canada, Maxime Bernier, avait notamment été scandalisé par la réaction du Premier ministre canadien.

Concernant la Russie, selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, remplacera lui aussi Vladimir Poutine. Il sera accompagnée d'une délégation dirigée par Viatcheslav Volodine, proche allié de Vladimir Poutine et président de la Douma d'État (chambre basse du Parlement). 


Dans un communiqué de la Présidence de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika a désigné le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, pour représenter l'Algérie aux cérémonies funéraires. Le président algérien Abdelaziz a décidé  de décréter un deuil national de huit  jours au lendemain du décès de l’ancien chef d’État cubain. Mal en point, il ne pouvait s'y rendre personnellement. 

Les Cubains pleurent Fidel Castro et s'interrogent sur leur futur

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La mort de Fidel Castro

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques