Lutte contre Daech : un soldat français de l'opération Chammal tué dans la zone irako-syrienne

Lutte contre Daech : un soldat français de l'opération Chammal tué dans la zone irako-syrienne

DirectLCI
CONTRE-TERRORISME - Un soldat de l'opération Chammal a été tué au combat samedi matin, selon l'Elysée. Il était adjudant dans le 13e Régiment de dragons parachutistes. Il s'agit du premier militaire français tué dans le cadre de cette opération.

Un soldat français de l'opération Chammal a été tué au combat samedi matin dans la zone irako-syrienne, a annoncé l'Elysée en début de soirée. "Le président de la République a appris avec une profonde tristesse la mort au Levant ce matin d'un adjudant du 13e Régiment de dragons parachutistes, tué au combat", a indiqué la présidence.  


"Le président de la République exprime sa confiance et sa fierté aux militaires français qui combattent avec courage et abnégation les groupes terroristes au Levant comme au Sahel", ajoute le communiqué.

Forces spéciales

L'Elysée a précisé que le militaire tué samedi faisait partie des forces spéciales, "tué dans l'accomplissement de sa mission pour la défense de notre pays, la protection de nos concitoyens et la lutte contre la barbarie". Le 13e RDP fait partie des forces spéciales françaises qui, officiellement, ne sont présentes ni en Syrie ni en Irak. Interrogé par l'AFP, l'Elysée s'est refusé à préciser le lieu exact où le parachutiste a perdu la vie. 


Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal est le volet français de l’opération interalliée "Inherent Resolve", qui rassemble une soixantaine de pays et vise à apporter, dans le Moyen Orient, un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daech sur leur territoire.  L'homme tué samedi est le premier à trouver la mort dans le cadre de Chammal.

Plus d'articles

Sur le même sujet