Migrants : Tsipras dénonce une "tragédie humanitaire" après les naufrages qui ont fait 22 morts, dont 13 enfants, en mer Égée

Migrants : Tsipras dénonce une "tragédie humanitaire" après les naufrages qui ont fait 22 morts, dont 13 enfants, en mer Égée

DirectLCI
DRAME - Au moins 22 migrants, dont 13 enfants, se sont noyés dans la nuit de jeudi à vendredi au large des îles grecques de Kalymnos et Rhodes dans deux nouveaux naufrages de bateaux venus de Turquie. Un drame attestant d'une "tragédie humanitaire" qui est une "honte" pour l'Europe, selon le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

Au moins 22 migrants, dont 13 enfants, se sont noyés dans la nuit de jeudi à vendredi 30 octobre au large des îles grecques de Kalymnos et Rhodes dans deux nouveaux naufrages en mer Égée. Une "tragédie humanitaire" qui est une "honte" pour l'Europe, selon le Premier ministre Alexis Tsipras. Il a réclamé de la part de l'UE "une condamnation officielle des choix (de certains Etats membres) d'ériger des murs et barrières et de fermer les frontières", évoquant la Hongrie, et plaidé pour l'ouverture de canaux légaux vers l'Europe pour les réfugiés face "aux réflexes phobiques et racistes".

L'exode vers l'Europe fait au moins 68 morts en octobre

Selon la police portuaire grecque, 144 personnes ont pu être sauvées au total. Le premier naufrage s'est produit au large de Kalymnos. Les corps de 19 migrants ont été retrouvés vendredi matin, dont ceux de six femmes, huit enfants et deux nourrissons. Les sauveteurs ont pu recueillir 138 rescapés. Plus au sud, au large de Rhodes, le naufrage d'un autre bateau a provoqué la noyade de 3 personnes, une femme, un enfant et un bébé. Trois autres personnes étaient toujours recherchées. Six passagers ont pu être sauvés.

Ces nouveaux drames s'ajoutent à une série de naufrages mercredi au large de Lesbos et Samos, dont le bilan encore provisoire atteignait jeudi soir 17 morts, dont 11 enfants. Pour le seul mois d'octobre, le bilan des victimes de l'exode vers l'Europe retrouvées dans les eaux grecques s'établissait à 68 morts, en majorité des enfants.

EN SAVOIR +
>> REPORTAGE – A Cergy avec les premiers réfugiés : "J'aime la France, c'est un rêve !" >>  La Croatie ferme ses frontières aux migrants
>> 
La Hongrie ferme sa frontière, le désespoir des migrants

 

Plus d'articles

Sur le même sujet