Oeufs contaminés : deux dirigeants d'une entreprise arrêtés aux Pays-Bas

FIPRONIL - Deux suspects ont été arrêtés ce jeudi aux Pays-Bas dans le cadre de l'enquête sur l'utilisation frauduleuse de l'insecticide fipronil dans des élevages de poules pondeuses, a affirmé le parquet néerlandais.

Alors que des perquisitions ont été menées ce jeudi matin en Belgique et aux Pays-Bas pour remonter la trace des oeufs contaminés au fipronil, le parquet néerlandais a annoncé en début d'après-midi l'arrestation de deux suspects. "Il s'agit de deux dirigeants de l'entreprise qui a probablement appliqué le produit dans les élevages avicoles", a indiqué à l'AFP Marieke van der Molen, porte-parole du parquet néerlandais.


L'entreprise en question serait Chickfriend, spécialisée dans le désinfection d'élevages avicoles, selon les médias néerlandais. Cette dernière est pointée du doigt, ainsi que son fournisseur belge Poultry-Vision. En Belgique et aux Pays-Bas, ce scandale sanitaire fait l'objet d'enquêtes pénales pour établir les responsabilités. Mercredi,  le ministre belge de l'Agriculture a accusé les Pays-Bas d'avoir traité avec légèreté des informations concernant la présence de fipronil dans les élevages du pays, l'un des plus gros exportateurs d'oeufs au monde. Il a affirmé qu'un signalement en ce sens avait été reçu par les autorités néerlandaises dès novembre 2016. Ce que La Haye a contesté.

Pour rappel, l'Allemagne a également quelques exploitations concernées et cinq pays se sont vu livrer des oeufs contaminés :  la France, la Suisse, la Suède, le Royaume-Uni et le Luxembourg. Un retrait préventif de millions d'oeufs des supermarchés a été fait.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Scandale des oeufs contaminés

Plus d'articles

Sur le même sujet