Oscar Pistorius sort de son mutisme en postant d'étranges messages sur Twitter

Oscar Pistorius sort de son mutisme en postant d'étranges messages sur Twitter

PRETORIA - Alors que son procès pour le meurtre de sa petite amie est ajourné dans l'attente des plaidoiries le 7 août, Oscar Pistorius s'est fendu de trois tweets dimanche et lundi sur le réseau social.

Certains y verront une tentative de se racheter, d'autres les mots d'un homme détruit. Quoi qu'il en soit, depuis dimanche, ces trois petits tweets suscitent de vives réactions. Alors que son procès pour le meurtre de sa petite amie touche à sa fin, Oscar Pistorius a choisi de sortir de son silence... sur Twitter. La dernière fois qu'il s'était exprimé sur le réseau social, c'était le 14 février, un an jour pour jour après avoir tué Reeva Steenkamp. 

"La douleur et la tristesse, surtout pour les parents, la famille et les amis de Reeva, me consument. Je vais porter pour le reste de ma vie la perte de Reeva et le traumatisme total de ce jour-là", avait-il alors écrit. Depuis le début de cette affaire, l'athlète paralympique de 27 ans soutient qu'il a abattu sa compagne par accident, pensant qu'un cambrioleur s'était réfugié dans les toilettes de sa maison de Pretoria. L'accusation assure au contraire qu'il l'a sciemment tuée après une dispute. Dans son premier tweet dimanche, Oscar Pistorius, issu d'une famille religieuse, a publié un psaume : "L'Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé."

Dans la foulée, le sportif a posté un montage photo qui le montre aux côtés d'enfants handicapés. Une époque où il était un modèle pour de nombreux sud-africains.

Lundi matin, il a de nouveau tweeté une carte avec un message religieux : "Seigneur, aujourd'hui je vous demande de laver ceux qui vivent dans la douleur dans la rivière de votre guérison. Amen."

De nombreux internautes lui ont reproché lundi des messages déplacés ayant pour seul but de se racheter une image. Après plus de quatre mois de procès, les audiences doivent reprendre le 7 août avec les auditions finales du procureur Gerrie Nel et de l'avocat de la défense Barry Roux. La juge Thokozile Masipa livrera ensuite son verdict. Oscar Pistorius risque vingt-cinq ans de prison. 

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques