Piétons fauchés devant une mosquée de Londres : les derniers éléments de l'enquête sur cette attaque

DirectLCI
RÉCAP - Un conducteur a foncé sur des piétons qui sortaient d'une mosquée à Londres, dans la nuit de dimanche à lundi. Dix personnes ont été blessées et un homme a été retrouvé mort sur les lieux, mais son décès pourrait ne pas être dû à cet événement. Le chauffeur du véhicule est poursuivi pour "terrorisme".

Une fois de plus, Londres a été touchée par une attaque dans la nuit de dimanche 18 à lundi 19 juin 2017. Après l'attentat à la voiture-bélier perpétré sur le Pont de Westminster en mars, puis à la camionnette sur le London Bridge début juin, un homme a foncé avec un van sur des passants à la sortie d'une mosquée londonienne. Le point sur ce que l'on sait de ce nouvel événement soupçonné d'être terroriste.

Un van fauche des piétons devant une mosquée

L'attaque a eu lieu lundi vers minuit tout près de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord-est de la capitale britannique et connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu des militants islamistes de Londres. La direction de la mosquée a depuis changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015. 


Concrètement, un van blanc a foncé sur des passants qui venaient de prier dans l'édifice religieux, en plein mois de ramadan. "Il s'est engagé dans une allée et il a roulé sur des gens. Il en a traîné certains sur plusieurs mètres. L'un d'entre eux était sous le véhicule et les gens se sont rassemblés pour le soulever le afin de le dégager", selon un témoin cité par l'AFP.

Un mort (pas forcément dû à l'attaque) et dix blessés

Un homme est mort sur les lieux mais son décès n'est pas forcément lié à l'attaque car il recevait déjà des soins de premiers secours lorsque le van a foncé sur la foule, selon la police. "Tout lien de causalité entre sa mort et l'attaque fera partie de notre enquête. Il est trop tôt pour savoir si sa mort y est liée", précise la police britannique.


En outre, dix personnes ont été blessées. Huit ont été conduites dans trois hôpitaux et deux ont pu être directement soignées sur place pour des blessures mineures. Toutes les victimes font en tout cas partie de la communauté musulmane, toujours selon la police

L'unique suspect arrêté par la police

Le conducteur du véhicule est d'abord maîtrisé par des passants puis arrêté par la police. Il s'agit d'un homme de 48 ans qui aurait dit vouloir "tuer des musulmans", selon des spectateurs dont les témoignages ont été recueillis par The Guardian  et Buzz Feed News notamment. Il est pour l'heure le seul suspect et a été conduit à l'hôpital, où il doit subir des examens pour évaluer sa santé mentale.

En vidéo

Attaque à Londres : "Il les a tous renversés", un témoin raconte

Un acte potentiellement terroriste

Les autorités ont chargé leur unité antiterroriste de l'enquête dès ce lundi matin et le gouvernement a insisté sur le fait que la police traitait l'attaque comme un "acte terroriste". Le maire de Londres, Sadiq Khan, a pour sa part dénoncé sans détour une "attaque terroriste horrible" qui a visé "délibérément d'innocents londoniens dont beaucoup qui finissaient de prier en ce mois saint de ramadan".


En fin d'après-midi,  le conducteur, âgé de 47 ans, était détenu "pour avoir commis, préparé ou incité à un acte de terrorisme, y compris  le meurtre et la tentative de meurtre", a précisé la police dans un communiqué.

Plus d'articles

Sur le même sujet