Il avait augmenté un médicament de 5000%... des étudiants l'ont recréé pour deux dollars

Il avait augmenté un médicament de 5000%... des étudiants l'ont recréé pour deux dollars

SANTE - L'entrepreneur Martin Shkreli, aujourd'hui poursuivi pour fraude, s'était fait haïr en faisant passer le prix d'un médicament contre le paludisme et le sida de 13,5 à 750 dollars. Un groupe d'étudiants australiens a réussi aujourd'hui à recréer le comprimé pour... deux dollars.

On le surnommait "l'homme le plus détesté des Etats-Unis". Martin Shkreli, jeune entrepreneur américain s'est fait connaître en 2015 pour avoir fait bondir le prix d'un médicament. Sa société, Turing Pharmaceuticals, avait racheté le Daraprim, un comprimé prescrit notamment contre le paludisme et le sida, avant de multiplier son prix par 5400. La pilule, inscrite sur la liste des médicaments essentiels par l'OMS, est ainsi passée de 13,50 à 750 dollars du jour au lendemain.

"Ce médicament ne coûte presque rien à produire"Le Pr Alice Williamson

Preuve que cette explosion du prix ne pouvait se justifier : un groupe d'étudiants australiens a réussi à recréer le fameux médicament pour seulement deux dollars. Selon le journal britannique The Independent, ces derniers ont pu reproduire la composition du comprimé grâce à l'aide de l'université de Sydney et des membres de l'Open Source Malaria. 

Le professeur Alice Williamson qui a suivi de près le processus aux côtés des élèves a raconté au Guardian qu'elle se rendait enfin compte de l'injustice qui a marqué cette histoire. "Je ne pouvais pas arrêter de me dire à quel point toute cette situation semblait injuste. Ce médicament ne coûte presque rien à produire et il avait été vendu pendant longtemps pour trois fois rien". 


"Je me suis dit que si l'on pouvait montrer que de simples étudiants pouvaient recréer le comprimé en laboratoire, on pourrait alors prouver que cette hausse du prix du médicament ne pouvait pas se justifier" a-t-elle ajouté. 

L'unique album du Wu-Tang Clan pour 2 millions de dollars

Difficile de savoir si l'argument portera du côté de Martin Shkreli. Ce dernier a démissionné de ses fonctions de directeur général du groupe pharmaceutique Turing en 2015, au lendemain de son arrestation à New York et de son inculpation pour fraude. Ses successeurs seront-ils persuadés de baisser le prix pratiqué ?


L'homme qui ne cesse de cultiver la provocation avait récemment fait parler de lui, en se procurant, pour deux millions de dollars, l'unique exemplaire du dernier album du Wu-Tang Clan : "Once Upon a Time in Shaolin". L'homme avait déclaré aux fans du groupe qu'il diffuserait l’album, uniquement si Donald Trump était élu. Une promesse qu'il avait partiellement tenue

Scandale aux USA : le prix d'un médicament augmente de 5.000 % du jour au lendemain

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques