Qui est Alexander Acosta, le premier Hispanique du gouvernement Trump ?

Qui est Alexander Acosta, le premier Hispanique du gouvernement Trump ?

La présidence Donald Trump

Voir
NOMINATION - Donald Trump a proposé ce jeudi la nomination d'Alexander Acosta, Hispanique originaire de Cuba selon le Miami Herald, au poste de secrétaire au Travail

Alexander Acosta a été proposé ce jeudi par Donald Trump pour occuper le poste de secrétaire au Travail. Il s'agira alors du tout premier Hispanique dans le nouveau gouvernement. Fidèle à son vocabulaire enthousiaste et simpliste, le président américain a expliqué qu'il avait été "un super étudiant" à Harvard, qui a eu "une formidable carrière" par la suite. "Nous venons juste de discuter et je pense qu'il sera un formidable ministre", a-t-il expliqué.


Né en 1966 à Miami, il est, selon le journal Miami Herald, le fils unique d'émigrés cubains qui a ensuite enchaîné les postes à responsabilités en étant notamment avocat chargé des questions d'emplois, banquier chez Lehman Brothers (la banque dont la faillite a révélé la crise des subprimes en 2008), membre du Conseil national des relations sociales (NLRB),  procureur du District Sud de Floride ou encore membre de l'administration de George W. Bush comme procureur général adjoint pour les droits civiques, et chargé à ce titre des questions raciales et de religion.

L'un des "50 Hispaniques le plus influents aux Etats-Unis"

Il a même par deux fois été considéré comme l'un des "50 Hispaniques le plus influents aux Etats-Unis", par le Hispanic Business Magazine. Il est actuellement doyen de la faculté de droit de l'université Florida International et président du Conseil d'administration de U.S. Century Bank, qui s'est spécialisée dans les prêts envers la communauté hispanique.


Cette nouvelle nomination dans une période de crise pour l'administration Trump. Après la démission du conseiller à la sécurité Michael Flynn sur fond de connivence avec le Kremlin, le précédent choix de Donald Trump pour le poste de secrétaire au Travail Andrew Puzder a fait le choix de se retirer. PDG d'un grand groupe de restauration rapide, ses chances d'acceptation par le Sénat (qui vote en faveur de chaque membre de l'administration) avaient été fortement réduites après qu'il avait notamment reconnu avoir employé au noir une femme de ménage pendant plusieurs années et été éclaboussé par une affaire de violences conjugales.

En vidéo

Donald Trump dynamise les Comedy Shows

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques