Qui sont les victimes françaises mortes dans l'attaque à Ouagadougou ?

Qui sont les victimes françaises mortes dans l'attaque à Ouagadougou ?

BURKINA FASO - Vingt-neuf personnes, dont de nombreux étrangers, ont été tuées lors d'un raid djihadiste contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, une attaque d'une ampleur inédite dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest. Parmi les victimes, trois français qui travaillaient tous pour la même société, Scales à Saint-Ouen-l'Aumône (Val d'Oise). Les identifications des victimes se poursuivent.

Eddie Touati, 54 ans, Arnaud Cazier, 41 ans, et Antonio Basto, 52 ans, ont été tués samedi dans l'attaque contre le café-restaurant Capuccino, à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Tous trois travaillaient pour une société de transport et manutention,  Scales , basée à Saint-Ouen-l'Aumône (Val-d'Oise). Les employés avaient été envoyés en mission.

"Nous confirmons le décès de nos collaborateurs Messieurs Arnaud Cazier, Eddie Touati, de nationalité française et Antonio De Oliveira Basto, de nationalité portugaise, partis en mission au Burkina Faso pour le compte de notre entreprise", a déclaré le président de Scales, Thierry Costard, dans un communiqué publié dimanche matin.

EN SAVOIR +
>>
Ouagadougou : au moins deux Français parmi les victimes de l'attentat
>> Trois choses à savoir sur al-Mourabitoune
>>
PHOTOS - Retour sur l'attaque terroriste du 15 janvier

 Eddie Touati, 54 ans, père de deux enfants
Sa fille âgée de 22 ans a été l'une des premières à faire part de sa tristesse sur les réseaux sociaux en apprenant la mort de son père. Eddie Touati, 54 ans, avait également un garçon âgé de 26 ans. Responsable d'équipe au sein de la société Scales, conducteur d'engins de travaux notamment, il partait souvent en mission à l'étranger, notamment au Canada et dans les DOM-TOM. Il était également mobilisé sur le salon nautique de la porte de Versailles, pour lequel il installait les bateaux. Originaire de Fontaine-Saint-Lucien (Oise), il s'était séparé de son épouse et avait récemment déménagé près d'Amiens, dans la Somme. Eddie Touati était arrivé il y a une dizaine de jours à Ouagadougou.

► Arnaud Cazier, 41 ans, marié, une fille
Arnaud Cazier était parti le 5 janvier au Burkina Faso et devait regagner l'Hexagone ce dimanche. Le quadragénaire était marié depuis bientôt 20 ans. Il vivait à Crillon dans l'Oise, et avait une fille prénommée Illona.

Antonio Basto, 52 ans, marié, trois enfants
D'origine portugaise, Antonio Basto vivait à Bosc-Hyons, en Seine-Maritime. Selon le journal portugais Correio da Manha , il vivait en France depuis 1981

Avec ses deux collègues de Scales, avec qui il se trouvait vendredi soir, il a perdu la vie alors qu'il était au café Capuccino, en face de l'hôtel Splendid.

Selon Paris Normandie , Antonio Basto était marié à une Française de Bosc-Hyons, dans le Pays de Bray, près de Gournay. Il était père de famille.

Au micro de France Info , sa fille Angélique déclare : "Maman l’a eu au téléphone pour la dernière fois vendredi soir. Donc elle savait qu’il était au restaurant. C’est moi qui ai appelé maman pour lui dire qu’il s’était passé quelque-chose au Burkina, dans un restaurant qui s’appelle le Capuccino".
Et d'ajouter au micro de nos confrères de France Bleu Normandie : "C’est bizarre à expliquer mais j’avais un pressentiment. J’étais convaincue qu’il s’était passé quelque chose. Papa n’aime pas la nourriture épicée. Et en sachant que c’était un restaurant où beaucoup d’Européens venaient manger, au fond de nous, on savait qu’il était là-bas".

Ce dimanche matin, le maire de la commune, Yves Quesney, s’est rendu au domicile de la femme du défunt pour exprimer ses condoléances.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques