Rio de Janeiro : une touriste poignardée sur la plage à moins de 6 mois des JO

Rio de Janeiro : une touriste poignardée sur la plage à moins de 6 mois des JO

BRESIL - Une jeune femme argentine âgée de 25 ans a été mortellement poignardée mercredi sur la plage de Copacabana. Les deux auteurs de l'agression ont été identifiés et interpellés.

Laura Pamela V.  était avec deux amies en train de manger une glace sur la célèbre plage de Copacabana quand elle a été agressée. Mercredi, cette jeune femme Argentine âgée de 25 ans est morte poignardée sur le sable lors d'une tentative de vol à Rio de Janeiro. Le meurtre s'est produit là même où se dérouleront, dans moins de six mois à l'occasion des Jeux olympiques, les compétitions de beach volley, de natation en eaux libres, ainsi qu'une portion du marathon et des épreuves cyclistes sur route.

"Elle a été secourue et transportée à l'hôpital Miguel Couto où elle est décédée", a expliqué la police de Rio dans un communiqué. Les deux auteurs de l'agression ont été identifiés et interpellés. La Nación livre l'identité des deux suspects. Il s'agirait de Douglas Gonzaga, 33 ans, et Paulo Henrique Coelho, 22 ans.

Tuée pour une cigarette

Selon le site d'information du journal Globo , la victime, âgée de 25 ans, se trouvait sur la plage avec deux amies quand deux hommes se sont approchés pour leur demander des cigarettes. Ils ont ensuite tenté de les voler. Les jeunes femmes ont fui en courant. L'une d'elles a été rattrapée et poignardée sur la promenade longeant la plage. La Nación précise que Laura Pamela V. était en vacances au Brésil avec son fils de 4 ans, quatre amis et son mari.

Quelques 85 000 policiers et militaires seront mobilisés pendant les JO, du 5 au 21 août, pour veiller à la sécurité des athlètes, touristes et dirigeants du monde entier attendus à Rio. La criminalité a reculé ces dernières années à Rio, en particulier le nombre d'homicides, à la faveur de la reprise en main de nombreuses favelas jadis sous contrôle de gangs armés de trafiquants de drogue. Mais cette ville sud-américaine de 6,5 millions d'habitants demeure dangereuse. Les agressions sont souvent accompagnées de violences et les autorités recommandent de ne pas y résister.

A LIRE AUSSI
>>
JO 2016 : la cérémonie d’ouverture au Maracana durera plus de 3 h 30
>> Athlétisme : la Russie absente des Jeux olympiques 2016 ?

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques