Rokhsahana, jeune Afghane lapidée à mort par des talibans

Rokhsahana, jeune Afghane lapidée à mort par des talibans

INHUMAIN - Accusée d'adultère par des talibans, une jeune femme a été lapidée à mort dans la province de Ghor. Un châtiment insoutenable que ses bourreaux ont filmé.

Mariée à un homme contre son gré, elle s'est enfuie avec un autre homme de son âge. C'est le seul tort de Rokhsahana, une jeune Afghane de 19 ans, lapidée à mort la semaine dernière par des talibans. La jeune femme avait voulu fuir avec son amant et a été mise à mort "par des talibans, des dignitaires religieux et des chefs de guerre irresponsables" dans une zone désertique de la province de Ghor, a commenté la gouverneure Sima Joyenda à l'AFP.

Vidéo insoutenable

Un châtiment qui rappelle les heures sombres du régime islamiste ultra-fondamentaliste en Afghanistan. Le calvaire de cette femme-martyr a été filmé par ses bourreaux. Un enregistrement insoutenable dans laquelle Rokhsahana est debout dans un trou creusé dans le sol, d'où seule sa tête dépasse. Un homme vêtu de noir ramasse une pierre et la lui lance à bout portant. Les autres hommes suivent en récitant la chahada, la profession de foi musulmane. Abdul Hai Katebi, porte-parole de la gouverneure, a confirmé l'authenticité de la vidéo qui circule sur Internet.

Sima Joyenda a condamné ce meurtre et appelé le gouvernement central de Kaboul à "nettoyer" cette zone sous contrôle des talibans. "C'est le premier incident de ce type dans cette région et ça ne sera pas le dernier. Les femmes rencontrent des difficultés dans tout le pays et particulièrement à Ghor", a-t-elle mis en garde. Le chef de la police provinciale a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait de la première lapidation survenue dans la région "cette année".

Ce châtiment prévu dans la loi islamique pour les hommes ou femmes mariés reconnus coupables d'avoir eu un rapport sexuel hors mariage est cependant très rarement appliquée dans les pays musulmans. Mais à l'époque où les talibans, régulièrement condamnés la communauté internationale pour le traitement réservé aux femmes, dirigeaient l'Afghanistan (1996-2001), la lapidation était très courante.

À LIRE AUSSI >> Lapidés par Daech pour avoir eu des rapports sexuels hors mariage

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques