Royaume-Uni : les végétariens en guerre contre la présence de graisse animale dans les billets de cinq livres

Royaume-Uni : les végétariens en guerre contre la présence de graisse animale dans les billets de cinq livres

SCANDALE - Une pétition a été lancée cette semaine en Grande-Bretagne contre les nouveaux billets de cinq livres. Objectif ? Obliger la Banque d'Angleterre à retirer les graisses animales qu'ils contiennent.

"Les nouveaux billets de 5 livres contiennent des graisses animales sous la forme de suif. C'est inacceptable pour les millions de végétaliens, végétariens, hindous, sikhs, jaïns et autres du Royaume-Uni. Nous demandons à ce que vous arrêtiez d'utiliser des produits issus d'animaux pour produire la monnaie que nous utilisons", explique le texte de la pétition visant la Banque d'Angleterre, publiée en ligne lundi 28 novembre. Et en l'espace de quelques jours, l'appel a remporté plus de 115.000 signatures. 

La rumeur courait depuis la mise en circulation des nouveaux billets, le 13 novembre 2016, rapporte le site Metro (en anglais). Résistant aux machines à laver, les "fivers" étaient imprimés pour la première fois en polymère, et non plus en pâte de chiffon de coton. Un changement dans la fabrication qui a mis la puce à l'oreille des végétariens. 


L'information a été confirmée par la Banque d'Angleterre qui, sollicitée sur Twitter, explique qu'"il y a des traces de suif dans les granulés de polymère utilisés dans le substrat de base pour le billet de 5 £". 

6% de végétariens indignés

 L'annonce a suscité un tollé dans un pays qui compte 6% de végétariens (contre 3% en France). "Je ne les toucherai pas et j'ai refusé d'accepter des billets de cinq livres dans les magasins, je demande de la monnaie à la place," a assuré Dan Grundy, un militant interrogé par le Manchestereveningnews. 


De leur côté, les internautes ont partagés leur indignation sur les réseaux sociaux. "Tellement d'implications, pas seulement pour les végétariens, mais également pour des groupes religieux". 

Ou encore cette internaute qui répond à une éventuelle question : "'Pourquoi est-ce que vous vous prenez la tête avec les nouveaux billets de 5 livres qui contiennent du suif, alors même que vous n'allez pas les manger ?' Bien sûr que non, c'est une question industrielle".

Le Canada aussi...

Et la fronde risque de franchir des frontières. Car les Britanniques ne sont pas les seuls à utiliser de la graisse animale dans leurs billets. Deux journalistes de la CBC, la radio nationale canadienne, ont révélé que leur monnaie "pourrait contenir également du suif", selon la Banque du Canada. 

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques