Séisme au Mexique : le pays frappé 32 ans jour pour jour après les plus de 10.000 victimes de 1985

Séisme au Mexique : le pays frappé 32 ans jour pour jour après les plus de 10.000 victimes de 1985

RÉTRO – Le Mexique a été secoué mardi par un puissant séisme, au cours duquel plus de 200 personnes sont mortes. Difficile de ne pas faire le parallèle avec le grand tremblement de terre qui avait frappé le pays en 1985. Triste hasard du calendrier, il s'était également produit un 19 septembre, faisant des milliers de morts dans la capitale.

Comme un (triste) air de déjà-vu. Le Mexique a été secoué mardi par un tremblement de terre de magnitude 7,1. Bilan :  plus de 200 morts. Un drame qui n’est pas sans rappeler celui qui avait frappé le pays en 1985, et qui s’était produit… un 19 septembre, déjà.


A l'époque, au lever du soleil, le tremblement de terre de magnitude 8,1 sur l'échelle de Richter avait dévasté des quartiers entiers de la capitale, une mégapole de 20 millions d'habitants construite sur un ancien lac, fondée sur une alternance de rocs et d'anciennes boues. Ce grand séisme avait tué officiellement plus de 6.000 personnes mais, selon une estimation des autorités françaises, le chiffre serait plus proche de 10 à 30.000 personnes.

En vidéo

Séisme au Mexique : l'étendue du désastre vue du ciel

Des séquelles psychiques sur le long terme

Seule certitude : la ville était alors restée plusieurs jours sans électricité ni téléphone et s'était retrouvée coupée du reste du monde. Un demi-million de familles avaient perdu leur logement. Des dizaines de pays avaient envoyé de l'aide et des experts pour renforcer les services de secours mexicains, permettant ainsi de sauver nombre de vies, dont celles de bébés de l'Hôpital général de Mexico, qui avaient survécu plusieurs jours sous l'édifice écroulé alors que leurs mères avaient été tuées. 


Des années plus tard, le Mexique n’a pas totalement tourné la page de celui qu’on appelle "le grand séisme". Les séquelles psychiques de ce tremblement de terre ont été longtemps ressenties par de nombreux habitants de Mexico, des milliers de familles prises de vertiges décidant de ne plus habiter dans les étages des immeubles. Jusqu’au début des années 2000, les ruines de maisons effondrées étaient par ailleurs encore visibles dans le centre de la capitale. 


Des terrains vagues jonchés de décombres sont même restés plus de 15 ans le long de l'avenue de La Reforma, qui mène au coeur de la capitale : personne ne voulait plus habiter cette élégante avenue aux airs de Champs-Elysées, commandée par l'éphémère empereur Maximilien à la fin du XIXe et trop malmenée par le séisme. Depuis cette tragédie, les autorités mexicaines ont durci les réglementations pour la construction et développé un système d'alerte, à l'aide de capteurs situés sur les côtes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Séisme meurtrier au Mexique

Plus d'articles

Sur le même sujet