Terrorisme : Twitter annonce avoir supprimé 125.000 comptes en moins d'un an

Terrorisme : Twitter annonce avoir supprimé 125.000 comptes en moins d'un an

TWITTER - Le réseau social, accusé à plusieurs reprises de faciliter la propagande djihadiste, a annoncé avoir supprimé 125 000 comptes depuis mi-2015 et a rappelé ce vendredi, son engagement dans la lutte contre le terrorisme.

Twitter a annoncé ce vendredi soir, avoir supprimé 125.000 comptes de djihadistes ou faisant l'apologie du terrorisme depuis mi-2015. Accusé à plusieurs reprises de faciliter la propagande du groupe Etat islamique, le réseau social a mis en place un service pour détecter et supprimer les comptes en lien avec le terrorisme. "Rien que depuis le milieu de 2015, nous avons suspendu plus de 125 000 comptes pour avoir menacé ou fait la promotion d'actes terroristes, liés en premier lieu au groupe Etat islamique", a indiqué Twitter.

La lutte de Twitter contre le terrorisme

Plusieurs gouvernements, dont les Etats-Unis, avaient appelé les réseaux sociaux à agir face à la diffusion récurrente d'images et de vidéos djihadistes. "Nous condamnons l'usage de Twitter pour promouvoir le terrorisme et les règles de Twitter indiquent clairement que ce type de comportement, ou toute menace violente, n'est pas permis sur notre service", a ainsi rappelé la plateforme, assurant utiliser des outils similaires à ceux ayant pour objectif de lutter contre les spams."Nous voyons déjà des résultats, y compris une augmentation des suspensions de comptes et un déplacement de ce type d'activité en dehors de Twitter".

Mais le réseau social reconnaît qu'il n'y a "pas d'algorithme magique pour identifier les contenus terroristes sur internet, de telle sorte que les plates-formes en ligne mondiales sont obligées de prendre des décisions difficiles, en se basant sur des informations et des lignes directrices limitées". Et de promettre : "Malgré ces difficultés, nous continuerons d'appliquer énergiquement nos règles en ce domaine et d'interagir avec les autorités et autres organisations adéquates pour trouver des solutions viables pour éradiquer les contenus terroristes sur internet et promouvoir les discours allant dans le sens inverse", assure Twitter.

A LIRE AUSSI >> Une Américaine accuse Twitter d'aider Daech à faire sa propagande

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques