Un bébé atteint d'une leucémie sauvé grâce à un traitement révolutionnaire

Un bébé atteint d'une leucémie sauvé grâce à un traitement révolutionnaire

DirectLCI
LONDRES - Des médecins londoniens ont expérimenté avec succès un traitement utilisant les nouvelles technologies génétiques sur un bébé de un an atteint d'une leucémie. Une première qui laisse espérer une voie de guérison dans ce type de cancer.

C'est un traitement prometteur. Beaucoup d'espoir repose sur un traitement révolutionnaire de la leucémie après qu'un bébé britannique a vaincu la maladie grâce à un protocole utilisant des cellules immunitaires génétiquement modifiées, ont annoncé les médecins qui ont pris en charge l'enfant.

"Sa leucémie était tellement agressive qu'une telle réponse est presque un miracle", a déclaré le professeur Paul Veys, directeur de l'unité de transplantation de moelle osseuse du Great Ormond Street Hospital (GOSH) de Londres, où était traitée Layla Richards.

Agir sur les globules blancs à partir d'un donneur sain

Ce bébé britannique âgé d'un an avait été diagnostiqué porteur d'une leucémie aiguë lymphoblastique, la forme la plus commune de leucémie infantile, à l'âge de 14 semaines seulement. Traitée dans un premier temps par chimiothérapie et greffe de moelle osseuse, la fillette avait vu son cancer réapparaître, laissant au corps médical peu d'espoir sur l'issue de la maladie.

C'est alors que les parents de Layla ont accepté le nouveau protocole proposé, sans garantie de succès. Layla a donc reçu une petite injection de cellules génétiquement modifiées appelées cellules UCART19. Ce traitement a comme effet de modifier les globules blancs à partir d'un donneur sain afin que ces globules puissent venir à bout de la leucémie résistante aux médicaments.

Une expérimentation qui doit être reproduite

Quelques semaines après avoir administré l'injection, les médecins du centre de soins londonien ont annoncé aux parents du bébé que le traitement avait fonctionné. Il s'agit toutefois d'une technique expérimentale qui doit être reproduite afin de confirmer son efficacité.

"Nous avons seulement utilisé ce traitement sur une petite fille très forte, et nous devons être prudents en affirmant qu'il s'agira d'une option de traitement approprié pour tous les enfants", a déclaré Waseem Qasim, professeur de thérapie cellulaire et génétique et médecin spécialiste en immunologie de l'hôpital GOSH.

À LIRE AUSSI
>> Leucémie : des chercheurs ont trouvé comment faire s'entretuer des cellules cancéreuses
>> Leucémie aiguë myéloïde : bientôt des traitements à base d'avocat ?
>> L’étude santé du jour : le cancer est bien souvent le fruit du hasard

Plus d'articles

Sur le même sujet