Un grand électeur républicain démissionne pour éviter de voter Donald Trump

Un grand électeur républicain démissionne pour éviter de voter Donald Trump

MOINS UN - Au nom de sa foi, Art Sisneros, grand électeur républicain au Texas, se refuse à voter pour Donald Trump le 19 décembre prochain, date où se réunit le Collège électoral.

Depuis des mois, Art Sisneros, grand électeur républicain au Texas, redoutait que Donald Trump gagne l’élection présidentielle du 8 novembre. Malheur pour lui, cela est effectivement arrivé. Celui-ci a même remporté l’État du Texas et ses 38 grands électeurs. Cela étant, Art Sisneros doit en principe suivre le vote populaire. Mais ce lundi 28 septembre, il a annoncé qu’il démissionnerait du Collège électoral qui se réunit le 19 décembre prochain. Il se refuse en effet de voter pour Donald Trump. 

Je ne peux pas voter en bonne conscience pour Donald TrumpAris Sisneros, grand électeur républicain au Texas

Art Sisneros s’en explique sur un blog : "Je ne vois pas comment Donald Trump est bibliquement qualifié pour servir dans le bureau de la présidence", a t-il écrit. Puisque je ne peux pas voter en bonne conscience pour Donald Trump, et pourtant j'ai sincèrement fait l'engagement que je le ferais. La meilleure option que je vois en ce moment est de démissionner ma position en tant que grand électeur". 

Au nom de la foi

Art Sisneros avait pourtant signé un serment de loyauté envers le candidat désigné. Un engagement que les partis exigent de plus en plus des grands électeurs. "Le fait que l'engagement ne mentionne pas les qualifications bibliques nécessaires à l'exercice de la présidence en fait un gage immoral", a-t-il ajouté, tout en poursuivant que l’engagement qu'il a signé "mine la Bible et la Constitution". "Il me semble évident que Dieu m'appelle à voter et m'ordonne de voter uniquement pour les hommes qui sont juste selon la loi de Dieu", ecrit-il.


La défection d'Art Sisneros intervient à un moment où un recomptage des voix va s'opèrer dans les États du Wisconsin, du Michigan et en Pennsylvanie. 

Des cas précédents

Au cours des 240 dernières années, il est arrivé à 157 reprises qu’un grand électeur ne vote pas pour le "candidat naturel", selon l’ONG Fairvote. Mais dans 45% des cas, c'est parce que le candidat en question est mort entre-temps. 


Cette année, comme le rappelle le Washington Post, un des grands électeurs républicains de Géorgie, Baoky Vu, avait annoncé en août dernier qu'il ne voterait pas pour Trump. Selon Le Time cette fois, le républicain Chris Suprun avait également menacé de ne pas voter pour Donald Trump. Avant de finalement démentir, toujours auprès de l'hebdomadaire amériain. 

Elections US : qui sera dans le gouvernement de Donald Trump ?

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques