Un Russe risque la prison pour avoir nié l’existence de Dieu

Un Russe risque la prison pour avoir nié l’existence de Dieu

LIBERTÉS - Un citoyen russe se retrouve face à la justice pour avoir écrit sur un réseau social : “Il n’y a pas de Dieu”.

Le procès de Viktor Krasnov a débuté ce lundi 29 février à Stavropol, dans le sud de la Russie. Cet homme est poursuivi pour avoir renié l’existence de Dieu sur le réseau social Vk.com, rapporte NBC News.

Les sentiments des croyants sacrés

Il aurait écrit dans une conversation en 2014 que “il n’y a pas de Dieu” et que “la Bible est une collection de contes de fées juifs”, explique la chaîne américaine . Ses posts ont depuis été supprimés. Or, depuis la “prière punk” des Pussy Riot dans la cathédrale moscovite du Christ-Sauveur en février 2012, la Russie interdit d'“offenser les sentiments des croyants”.

“Je ne sais pas comment on peut traiter aussi sérieusement un post sur un réseau social (...) Il semblerait que nous ayons besoin d’une loi pour protéger aussi les sentiments des athées”, a réagi Viktor Krasnov, selon le site anti-gouvernement Grani.ru . Ce dernier encourt jusqu'à un an de prison.

À LIRE AUSSI >>  La France n'est pas assez laïque selon le pape
 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques