Une famille allemande réclame 360.000 euros après la mort d'une randonneuse tuée par une vache

Une famille allemande réclame 360.000 euros après la mort d'une randonneuse tuée par une vache

RÉCLAMATION - Trois ans après la mort d'une randonneuse allemande tuée par une vache en Autriche, sa famille réclame 360.000 euros de dommages et intérêts au propriétaire de l'animal.

 C'est une affaire qui embarrasse le monde agricole autrichien. Il y a un peu moins de trois ans, en juillet 2014, une vacancière allemande de 45 ans traversait avec son chien un troupeau de bovins comprenant des petits dans les alpages de Stubaital, au Tyrol, dans l'ouest de l'Autriche. Mais cette simple promenade a viré au drame quand l'une des vaches a chargé la randonneuse, qui est alors décédée. 


Lundi, on apprend auprès du tribunal d'Innsbruck que son mari et son fils ont réclamé 360.000 euros de dommages et intérêts. Une somme qui a été demandée au paysan à qui appartient l'animal, comme le révèle le quotidien Tiroler Tageszeitung. Ce qui suscite une certaine inquiétude chez les agriculteurs de la région.

Une crainte pour le tourisme et l'agriculture

La Chambre d'agriculture du Tyrol craint notamment des "conséquences pour le tourisme et l'agriculture". "Les alpages restent un espace d'exploitation pour les paysans" a indiqué son président Josef Hechenberger, qui a rappelé que les randonneurs doivent respecter les panneaux qui signalent la présence de troupeaux de vaches allaitantes, et en particulier quand ils "ont des chiens".


D'autant que les randonneurs sont de plus en plus nombreux dans cette région. Le tourisme estival au Tyrol a représenté 20,8 millions de nuitées en 2016, ce qui représente une hause de 5,5% par rapport à l'année précédente. Désormais, il atteint presque les niveaux du tourisme hivernal (26,8 millions).

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques