Vexé des chiffres annoncés de son investiture, Donald Trump s'en prend violemment aux journalistes

La présidence Donald Trump

Voir
IL EN A GROS – En visite au siège de la CIA quelques instants après son investiture, Donald Trump s’en est une nouvelle fois pris violemment aux journalistes, qu’il accuse d’avoir volontairement minimisé les chiffres sur les personnes présentes lors de son serment à Washington.

Son arrivée officielle à la Maison Blanche n’a pas calmé ses ardeurs. Ni fait diminuer son sentiment d’être la cible d’un vaste complot médiatique. En visite au siège de la CIA dans l’Etat de Virginie, Donald Trump n’a pas manqué l’occasion de rappeler une nouvelle fois tout le mal qu’il pensait des journalistes. La raison ? Les chiffres donnés sur le nombre de personnes ayant assisté à sa prestation de serment à Washington.


La chaîne américaine d’information en continu CNN a notamment posté une vidéo faisant le parallèle entre les images datant de 2013 (pour la réélection d’Obama) et celles enregistrées vendredi dernier. De nombreux sites internet ont également avancé plusieurs chiffres (la police américaine n’en fournit pas lors des manifestations) pour faire la comparaison. D’après CNN, 1,8 million de personnes étaient là en 2009 pour la première investiture d’Obama, dont environ 500.000 sur le National Mall (l’Esplanade nationale, qui s’étend du Capitole au Washington Monument). Ils étaient moitié moins et environ 300.000 sur le Mall en 2013 selon le site Heavy et 600.000 dont 200.000 sur l’Esplanade pour Trump selon le New York Times et DC Metro. 

J’ai regardé et cela avait l’air d’un million, un million et demi de personnesDonald Trump

CNN a même diffusé plus tard dans la journée un tweet comparant l’affluence entre le moment de l’investiture du président des Etats-Unis et la marche des femmes, la manifestation anti-Trump. Attention toutefois, rien ne certifie exactement à quel moment les deux clichés ont été pris…

Sa "guerre" contre les médias

En vidéo

Donald Trump nargue les médias au sujet d'une "magnifique lettre laissée" par Barack Obama

Toujours est-il que Donald Trump n’a pas du tout apprécié être présenté comme un président moins populaire que son prédécesseur.  Et les journalistes en ont pris pour leur grade : "J’ai fait un discours, j’ai regardé, et cela avait l’air d’un million, un million et demi de personnes, cela allait jusqu’au Washington Monument […] et je regarde cette chaîne de télévision et ils montraient des pelouses vides et parlaient de 250.000 personnes. C’est un mensonge".


En visite à la CIA, il a parlé de sa "guerre" contre les médias et affirmé que les journalistes figurent "parmi les êtres humains les plus malhonnêtes sur terre". Dans le même temps à la Maison Blanche, son porte-parole Sean Spicer s’en prenait lui aussi sévèrement aux journalistes et aux chiffres qu’ils ont annoncés. "Ce fut la plus grande foule jamais vue lors d’une investiture, point barre, a-t-il tranché."Nous allons demander à la presse de rendre des comptes".

En vidéo

Donald Trump passe à l'attaque, dès son premier jour

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques