VIDÉO - États-Unis : six jeunes scientifiques afghanes tentent d'obtenir un visa, Donald Trump leur vient en aide

POLÉMIQUE – Le First Global Challenge, concours de robotique à Washington DC, accueille six jeunes afghanes originaires de Hérat, une ville frontalière avec l’Iran. Problème, l’entrée du territoire leur a été refusée à plusieurs reprises…

L’espoir de toute une nation. Pour la première fois des femmes afghanes participent au prestigieux concours First Global Challenge, qui s'est ouvert ce lundi. Cette année, le thème abordé concerne la lutte contre la crise mondiale de l’eau. Ces six jeunes filles, âgées de 14 à 16 ans, ont mis au point un dispositif capable de reconnaître et de trier des balles de différentes couleurs. À Washington, elles ne font pas seulement acte de présence. Elles incarnent le progrès dans l’éducation du pays, en proie aux conflits.


Pourtant, leur présence était loin d’être gagnée. Bien que sélectionnées pour l’événement, leur demande de visas a été refusée par deux fois coup sur coup par le consulat américain, au printemps dernier. Elles ont fait le déplacement jusqu’à Kaboul, à 800 kilomètres, en vain. Il faut dire que l'immigration est un sujet très discuté chez nos voisins américains, d'autant plus depuis l'élection de Donald Trump. Pourtant, le "Muslim Ban" du président interdisant l'entrée aux ressortissants des pays majoritaires musulmans n'inclut pas l'Afghanistan...

Le Congrès se mobilise

D'après le site The Atlantic, mardi dernier, une lettre signée par plus de 50 membres du Congrès demande au secrétaire d’État, Rex Tillerson de reconsidérer la décision d’empêcher les filles de rejoindre Washington. 


Dans la foulée, la Maison Blanche a déclaré que Donald Trump, lui-même, interviendrait pour obtenir les visas approuvés. "Le Département d'Etat a travaillé avec le ministère de la Sécurité intérieure pour s'assurer que cette affaire a été examinée et traitée de manière appropriée", a déclaré le conseiller adjoint de la sécurité nationale pour la stratégie Dina Powell dans un communiqué publié mercredi. "Nous ne pourrions pas être plus fiers de cette délégation de jeunes femmes qui sont aussi des scientifiques, elles représentent le meilleur des Afghans et incarnent la promesse que leurs aspirations peuvent être remplies".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet