VIDÉO - Fukushima : des sangliers radioactifs sèment le trouble

CHAOS - Des sangliers hautement contaminés viennent contrarier la décision du gouvernement japonais de lever l'ordre d'évacuation d'une partie de la région de Fukushima. Les autorités peinent à les déloger et, de fait, des chasseurs sont engagés pour les exterminer.

Non, ce n'est pas le scénario d'un film catastrophe à la mode : il y a bien des sangliers radioactifs qui errent dans la région de Fukushima, évacuée après la catastrophe nucléaire, et qui effrayent la population. 


Une présence délétère qui suscite le mécontentement des habitants, désormais "réfugiés", qui attendent de pouvoir revenir vivre dans leurs villages. D'autant que, dans cette zone de l'Archipel, le taux de radioactivité demeure toujours plus élevé qu'ailleurs.

Les sangliers sauvages s'attaquent aux hommes

Défendant leur territoire, les sangliers affamés et sauvages s'en prennent à ceux qu'ils croisent. De fait, des chasseurs ont été dépêchés sur place afin de les capturer et de les tuer avant le retour des habitants. 


Pour le gouvernement, il importe de faire vite. Sous prétexte que le programme de décontamination a bien avancé, il a fixé au 31 mars 2017 la fin des aides financières au logement pour quelque 26.600 personnes parties, incitant ainsi les "réfugés" au retour. 

Plus d'articles

Sur le même sujet