La Dominique, cette petite île anglophone qui a "tout perdu" sous les rafales de l'ouragan Maria

ZOOM - Les habitants de la Dominique "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu" après le passage de l'ouragan Maria, a affirmé mardi le Premier ministre de lîle. LCI vous en dit plus sur ce pays des Caraïbes, situé entre la Guadeloupe et la Martinique.

La Dominique ravagée par Maria. Cette petite île caribéenne a "perdu tout ce qui pouvait être perdu" ce mardi, a affirmé son Premier ministre, Roosevelt Skerrit. Un coup dur pour les quelque 73.000 habitants de cette île anglophone indépendante méconnue.


Située entre les deux départements français de la Martinique et de la Guadeloupe, la Dominique est pourtant une île incontournable de l'histoire des Caraïbes. Si les indiens arawaks – d'origine vénézuélienne -  ont été les premiers à avoir peuplé ses terres, c'est à Christophe Colomb que l'on doit sa découverte en 1493. Un dimanche pour être précis, le 3 novembre. Il l'appelle ainsi Domingo, dimanche en espagnol.

En vidéo

ILE DOMINIQUE OURAGAN

Au cœur des conflits entre la France et l'Angleterre

L'île deviendra française en 1625, au cours de la guerre de Trente Ans avec l'Espagne. Elle ne le restera pas longtemps : le territoire de 750 km carrés devient vite l'objet d'une lutte acharnée entre Français et Britanniques. Par deux fois, leurs canonnades détruiront Roseau, la plus grande ville de l'île. Il faudra attendre 1660 pour qu'elle devienne une zone neutre, afin de mettre fin aux hostilités.


Profitant de leur présence en Martinique et en Guadeloupe, les Français s'implantent malgré tout à nouveau, notamment en y produisant du café. Les Britanniques parviendront néanmoins à s'approprier l'île en 1759 puis, à l'issue de la guerre de Sept ans, le traité de Paris cède celle-ci à l'Angleterre… jusqu'en 1772, quand les Français reprennent le contrôle de l'île par les armes. Il faudra attendre 1814 pour que la France abandonne la place en échange d'une indemnité. Maîtres des lieux, les Britanniques abolissent l'esclavage en 1833. En 1898, l'île reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique. Puis, en 1956, elle acquiert son indépendance au sein de l'éphémère Fédération des Antilles britanniques avant, en 1967, de devenir État associé au Commonwealth et d'entamer l’instauration d’un régime démocratique. L’indépendance de la Dominique est déclarée le 3 novembre 1978, lors du 485e anniversaire de sa découverte par Christophe Colomb. Depuis, l'île abrite une communauté de quelque 3.000 indiens caraïbes (ou kalinagos), la plus importante de la région.


Ces dernières années, le pays a pâti de la crise internationale, tombant en récession en 2012. L'économie de l'île a de nouveau été affectée par les dévastations causées par la tempête Erika en 2015. En 2016, principalement en raison des activités de reconstruction, la Dominique a renoué avec la croissance (+2,8% selon le gouvernement).  Le tourisme est la première ressource du pays, qui tente de développer l'écotourisme. Outre une importante activité de services pour le compte d'universités américaines, la Dominique est aussi un centre financier offshore, avec environ 12.800 sociétés enregistrées localement.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’ouragan Maria frappe la Guadeloupe

Plus d'articles

Sur le même sujet