VIDÉO - Ouragan Irma : parti de Toulon, le Tonnerre a accosté à Saint-Martin avec 1.000 tonnes de matériel à son bord

A BON PORT - Plus de deux semaines après le passage de l'ouragan Irma, l'arrivée du deuxième bâtiment le plus grand de la marine nationale va permettre aux opérations de reconstruction de commencer pour de bon sur l'île antillaise dévastée. Aussitôt arrivé, il a commencé à débarquer des hommes et du matériel.

Ce n'est pas le genre d'engin à voyager léger. Parti le 13 septembre de Toulon pour les Antilles victimes de l'ouragan Irma, le navire "Tonnerre" a mouillé samedi vers midi au large de Saint-Martin, et commencé aussitôt à débarquer des hommes et du matériel. Et pas qu'un peu. Le deuxième bâtiment le plus grand de la marine nationale a en effet amené plus d'une centaine de véhicules, 1.200 tonnes de fret et de matériel, 528 militaires, dont 350 du génie, de tous corps de métiers (maçons, électriciens, conducteurs d'engins). 


"Nous avons aussi des tractopelles, des bulldozers, des grues de levages, des camions bennes, une cinquantaine de véhicules tout terrain ou encore des outils de travaux publics", a déclaré le capitaine de vaisseau Ludovic Poitou, commandant du Tonnerre. Autant de moyens qui vont permettre aux opérations de reconstruction de commencer pour de bon sur l'île antillaise détruite à 95%, le 6 septembre dernier. "Nos 48 premières heures ici sont focalisées sur ce débarquement. Il faut commencer le plus tôt possible le travail au profit de la population", a-t-il ajouté.

1.200 militaires désormais mobilisés

 La préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Anne Laubiès, a souligné pour sa part que la cargaison du Tonnerre était "essentielle". "Ces moyens lourds nous manquaient. Un travail énorme a déjà été mené pour déblayer les axes routiers de Saint-Martin et assurer la sécurisation des personnes. Désormais, nous allons pouvoir attaquer les travaux plus lourds que nous ne pouvions pas faire, notamment pour la distribution de l'eau", a-t-elle dit.


Ces renforts portent à 1.200 le nombre de militaires mobilisés à Saint-Martin, où ils ont dans un premier temps contribué à sécuriser l'île et à mettre en place un pont aérien avec la Guadeloupe.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ouragan Irma : les Antilles pansent leurs plaies

Plus d'articles

Sur le même sujet