VIDÉO - Pakistan : carnage à Lahore dans un attentat visant des chrétiens

VIDÉO - Pakistan : carnage à Lahore dans un attentat visant des chrétiens

CARNAGE - Un kamikaze s'est fait exploser dans la foule à Lahore, près d'un parc bondé où des chrétiens célébraient les fêtes de Pâques, dimanche 27 mars. Cet attentat a fait au moins 72 morts et 340 blessés. Il a été revendiqué par des talibans pakistanais.

Le dernier bilan fait état de 72 morts (29 enfants, 7 femmes et 36 hommes) et 340 blessés. Un kamikaze s'est fait exploser près d'un parc bondé  de Lahore, grande ville de l'est du Pakistan, où des chrétiens étaient en pleine célébration des fêtes de Pâques. Des talibans pakistanais ont revendiqué l'attentat.

C'est dans un parking situé près du  parc Gulshan-e-Iqbal, proche du centre-ville, qu'une puissante déflagration a déchiré l'air. "C'était une explosion très forte", a indiqué à l'AFP un responsable de police, Haider Ashraf, soulignant que des billes métalliques ont été retrouvées sur place.

Scènes d'horreur

Un chirurgien de l'hôpital Jinnah a décrit de scènes d'horreur. "Nous soignons [les blessés] par terre et dans les couloirs, et il continue d'en arriver", s'est-il ému. Le parc Gulshan-e-Iqbal était particulièrement bondé en ce jour de printemps où la minorité chrétienne célébrait le dimanche de Pâques à Lahore, ville de dix millions d'habitants. 

Le Premier ministre Nawaz Sharif a condamné cet attentat, et a reçu un appel de son homologue indien Narendra Modi exprimant sa sympathie. La Maison Blanche a condamné un "effroyable acte terroriste".  Dimanche soir, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a affirmé que le pape François avait été informé de cet "horrible massacre de dizaines d'innocents, qui jette une ombre de tristesse et d'angoisse sur la fête de Pâques".

Deuil de trois jours dans la province du Pundjab

Le puissant chef d'état-major, le général Raheel Sharif, a indiqué avoir présidé une réunion de haut niveau afin de coordonner la réponse à cet "attentat-suicide" et "d'amener devant la justice les assassins de nos frères, soeurs et enfants". Un deuil de trois jours a été décrété dans la province du Pundjab, dont Lahore est la capitale.

Au Pakistan, des groupes islamistes armés ciblent parfois la minorité chrétienne - environ 2% de la population - de ce pays majoritairement musulman sunnite de 200 millions d'habitants. Au cours des dernières années, des églises ont été la cible d'attaques à Lahore, fief du Premier ministre Nawaz Sharif dans la province du Pendjab.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques