VIDÉO - Quand le Pape François lave et embrasse les pieds d'anciens mafieux

PÂQUES - Le Pape François s'est rendu ce jeudi dans une prison près de Rome pour laver et embrasser les pieds... d’anciens membres de la mafia. Il perpétue ainsi (à sa manière) la tradition chrétienne du "Jeudi saint" d'avant Pâques.

Décidemment, François n’est pas un pape comme les autres. Depuis le début de son pontificat, il ne cesse de montrer sa proximité avec les plus démunis et les plus marginalisés. Ce jeudi 13 avril, il s'est rendu dans la prison de Paliano, à soixante kilomètres de Rome, pour y célébrer le "Jeudi saint". Une fête chrétienne précédant Pâques qui commémore l’eucharistie lors du dernier repas du Christ.

En vidéo

Le pape François déjeune avec des réfugiés syriens

Tous ont le droit de se tromperLe Pape François

Mais pour cette année, l'ancien évêque de Buenos Aires a décidé de célébrer la messe auprès d'anciens membres de la mafia détenus en prison et repentis pour la plupart. Le Pape François a donc lavé puis embrassé les pieds des détenus (dans la tradition chrétienne, le jeudi saint commémore le jour où le Christ lave les pieds des apôtres et institue l'eucharistie lors de son dernier repas, la Cène)  avant de prononcer un discours appelant la société à faire preuve de tolérance envers les prisonniers : "Je le répète encore une fois, tous ont le droit de se tromper. Nous nous sommes tous trompés d'une manière ou d'une autre", a déclaré le pontife argentin, avant de déplorer "le peu de confiance accordé à la réhabilitation, à la réinsertion dans la société".


Depuis qu’il est Pape, François a décidé de décentraliser ce rituel en dehors du Vatican. Il a commencé en 2013, en visitant une prison pour mineurs. En 2014, il s'est rendu dans un centre pour personne malade et handicapées. En 2015, c'était encore une fois dans une prison et l’année dernière, dans un centre d’accueil pour réfugiés.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques