VIDEO - Qui est Sven Mary, l'avocat belge qui défend Salah Abdeslam ?

VIDEO - Qui est Sven Mary, l'avocat belge qui défend Salah Abdeslam ?

ENQUÊTE - Pénaliste belge très réputé, Sven Mary est l'avocat qui s’est dit prêt à défendre Salah Abdeslam, le suspect-clé interpellé vendredi 18 mars dans l'opération antiterroriste sur les attentats du 13 novembre. Ce qui n'arrangera pas une réputation controversée. Eléments de portrait.

Quatre mois après les attentats de Paris du 13 novembre, Salah Abdeslam a été capturé vivant vendredi 18 mars lors d'une opération antiterroriste en Belgique. Une interpellation qui va permettre à la justice de traiter son cas. Le suspect-clé dans les événements du 13 novembre a le droit d'être défendu, comme le reconnaît d'ailleurs la fondatrice de SOS Attentats Françoise Rudetzk : "Il faut qu'Abdeslam soit bien défendu".

A LIRE AUSSI
>>  Abdeslam arrêté : et maintenant, que fait-on de lui ?
>> En janvier, Salah Abdeslam aurait contacté Me Sven Mary >> Nemmouche, Abdeslam... ces suspects capturés vivants

Un avocat, Abdeslam en a déjà trouvé un. Il s'agit de Me Sven Mary, pénaliste belge très réputé. Dès ce vendredi sur RTL, il avait confirmé ce qu'il avait déjà laissé entendre en janvier : il accepte de défendre Salah Abdeslam. "L'environnement très proche de Salah Abdeslam m'a contacté pour me demander si j'acceptais de le représenter. Je leur ai confirmé que j'acceptais s'il souhaite que j'intervienne", avait-il savoir. L’avocat précisait cependant qu'il ne défendrait Abdeslam que s'il avouait sa présence à Paris le soir du 13 novembre". Ce samedi après-midi, Sven Mary était aux côtés de son client lors de son premier rendez-vous judiciaire. Une première étape, à l'issue de laquelle il a confirmé que, même si Abdeslam collaborait avec la justice belge, il refuserait "l'extradition en France".

Mon travail consiste à défendre les personnes qui me demandent de l’aide"

Sven Mary avait tout de même tenté de tempérer cette annonce vendredi soir, assurant vouloir réfléchir à la question : "Un dossier comme celui-là, ça change la vie. La mienne, mais aussi celle de mes proches. Je dois discuter avec eux. J'ai une stratégie à adopter", avait-il répondu à L’Express . A tous ceux qui lui demandaient pourquoi il voulait défendre "un individu aussi terrifiant", l’avocat avait simplement répondu : "J’ai choisi mon métier et ma discipline, le droit pénal, en toute connaissance de cause. J’assume mes choix. J’ai des idées personnelles qu’on ne m’enlèvera pas de la tête et les attentats de Paris m’ont révulsé mais mon travail consiste à défendre les personnes qui me demandent de l’aide", expliquait-il dans La Libre Belgique.

En demandant toutefois aux gens "de faire la part des choses" et "de ne pas verser dans l’amalgame. Je ne le leur demande pas pour moi, mais pour mon entourage, ma femme et mes enfants, qui souffrent parfois de la situation." A 43 ans, celui que l’on surnomme parfois "l’avocat des crapules" n’en est plus à son coup d’essai. Parmi ses clients : le prédicateur Fouad Belkacem, Murat Kaplan, surnommé "le roi de l’évasion" ou encore Bruce Sauw, condamné pour le viol et le meurtre d’une jeune femme. Sven Mary n'est d'ailleurs pas apprécié du parquet fédéral qui l'avait accusé d'entretenir "un climat de peur", selon Le Soir.

EN SAVOIR +
>> Suivez notre direct sur l'arrestation de Salah Abdeslam en Belgique
>> Notre portrait de Salah Abdeslam
>>  Retour sur les quatre mois de traque de Salah Abdeslam
>>  Fusillade à Bruxelles : un portrait-robot diffusé, deux individus relâchés
>> Trois des auteurs des attentats de Paris sur les listes du groupe Etat islamique

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques