VIDÉO - Un amas de 130 tonnes de graisse bouche les égouts de Londres

DÉGOÛT - Les équipes de la compagnie des eaux de Londres ont découvert un amas de graisse et de détritus dans les égouts qui obstruait le passage des eaux usées. Si le phénomène n'est pas rare dans la capitale, ce "fatberg" est le plus gros jamais découvert.

Si vous ne comprenez pas pourquoi les restaurants ou les établissements publics vous demandent de ne pas jeter vos déchets dans les toilettes ou dans le lavabo, cette histoire devrait vous convaincre. Les équipes de la Thames Water, la compagnie des eaux londoniennes, ont fait une surprenante découverte dans les égouts de la capitale britannique. 


Un monticule de graisse énorme qui s'est accumulé sur près de 250 mètres. Un paysage répugnant de couches-culottes, de serviettes hygiéniques, de préservatifs, de cotons-tiges et de blocs de graisse qui se sont déposés le long des égouts victoriens de Whitechapel, dans l'est londonien. 


Tous ces détritus non-dégradables ont été jetés par les Londoniens eux-mêmes et se sont accumulés au fil du temps, jusqu'à obstruer le passage des eaux usées. En plus du risque de refoulement dans les habitations, ce phénomène pourrait aussi provoquer de gros problèmes d'hygiène en cas d'inondation. 

Le plus gros "fatberg" jamais découvert

Il s'agirait tout simplement du plus gros "fatberg" (monstre de graisse) découvert dans les égouts de Londres. Le phénomène n'est pas rare, en 2013, un amas similaire avait été découvert dans le quartier de Kingston. Il pesait 15 tonnes. Celui découvert cette semaine à Whitechapel pèserait 130 tonnes, soit presque 10 fois plus. La Thames Water explique que c'est l'équivalent de 11 bus à impériale.

Devant cette urgence sanitaire, les équipes de la Thames Water vont utiliser des jets à haute pression. Elles auraient déjà évacué près de 40 tonnes. Les résidus seront ensuite envoyés par un centre de traitement à Stratford.

Plus d'articles

Sur le même sujet