Virus Zika : Tata Motors envisage de renommer sa Zica

Virus Zika : Tata Motors envisage de renommer sa Zica

INDE - Répercussion inattendue de la prolifération du virus Zika. En raison d'une homonymie, le groupe indien Tata Motors envisage de changer le nom d'un de ses modèles, la Zica.

C'est une conséquence inattendue du virus Zika. Le constructeur automobile indien Tata Motors envisage de changer le nom de sa citadine, baptisée Zica, afin d'éviter tout rapprochement malheureux avec le virus en pleine progression.

"Aucune décision n'a encore été prise"

Tata Motors déploie d'intenses efforts de promotion depuis quelques semaines autour de sa petite Zica, ou "zippy car", avec le renfort de la star du Barça, Lionel Messi . Le modèle doit être présenté au salon automobile indien Auto Expo 2016 qui ouvre ses portes cette semaine à New Delhi.

Mais le lancement intervient au moment où le virus Zika se développe rapidement en Amérique du sud et est soupçonné de provoquer des malformations congénitales. "Nous évaluons la situation. Aucune décision n'a encore été prise", a déclaré le responsable de la communication de Tata Motors.

Aucun traitement ni vaccin

L'organisation mondiale de la Santé a qualifié lundi "d'urgence de santé publique de portée mondiale" cette épidémie. Le Brésil a déconseillé dans la foulée aux femmes enceintes de venir aux JO cet été. Dans ce pays, quelque 3448 cas suspects d'enfants nés avec une tête et un cerveau anormalement petits ont été recensés en seulement trois mois.

En Colombien au Salvador, en Equateur, en Jamaïque et à Porto Rico, les autorités ont déjà recommandé d'éviter toute grossesse cette année et tant que l'épidémie n'est pas contrôlée. En Guyane, Guadeloupe et Martinique, certains médecins ont aussi déjà donné ces recommandations. Il n'existe aujourd'hui aucun médicament pour traiter le virus, ni aucun vaccin pour le prévenir.

À LIRE AUSSI
>>
Virus Zika : l'OMS décrète une urgence de santé publique "mondiale"
>>
Virus Zika : l'inquiétude grandit
>>
Virus Zika : l'OMS attend des millions de cas
>>
Virus Zika : une nouvelle menace plane sur la France

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques