Affaire Harvey Weinstein : tout comprendre sur le scandale sexuel qui ébranle Hollywood

SCANDALE - Le producteur-star hollywoodien Harvey Weinstein se trouve au coeur d'un scandale sans précédent. Depuis la publication d'une enquête du New York Times, des témoignages d'actrices victimes l'accusant de viol, d'agressions ou de harcèlement sexuel n'en finissent plus de s'accumuler. L'intéressé, qui ne fait pas, pour l'heure, l'objet d'une procédure judiciaire, a été licencié par sa propre compagnie. Voici ce que l'on sait sur cette affaire qui ébranle Hollywood.

L'affaire est en passe de devenir le plus gros scandale hollywoodien de ces dernières années. Le New York Times a révélé, le 5 octobre dernier, que le producteur superstar Harvey Weinstein aurait harcelé et agressé sexuellement nombre d'actrices, pendant des décennies. Des faits plus ou moins étouffés au moyen, affirme encore le journal, d'accords à l'amiable conclus avec les victimes. Aujourd'hui exposé au grand jour, le scandale pourrait bien être en train de mettre un terme à l'omerta. 

Qui est Harvey Weinstein ? 


A 65 ans, Harvey Weinstein a l'un des CV les plus longs d'Hollywwod. Producteur ô combien influent, fondateur des maisons de production Miramax et de The Weinstein Company, il cumule plus de 300 nominations aux Oscars. Décrit tantôt comme un cinéphile averti, tantôt comme un businessman sans vergogne, c'est un personnage controversé qui tient littéralement les rênes de Hollywood. Derrière son nom, on retrouve notamment The Artist, Gangs of New York ou encore le Seigneur des anneaux, ainsi que la distrbution américaine de Amélie Poulain .


De quoi est-il accusé ? 


Les révélations sont accablantes. L'article du New York Times, à l'origine de l'affaire, dévoile comment le producteur hollywoodien est accusé d'avoir systématiquement piégé ses victimes de la même manière. Pour un prétexte ou un autre, Harvey Weinstein les aurait faites monter dans sa chambre d'hôtel, où il les faisait attendre pendant qu'il prenait une douche. Sortant en peignoir de la salle de bain, il est soupçonné de leur avoir demandé ensuite de le masser, de se faire masser ou encore de se plier à des rapports sexuels. 


Certaines victimes ont pris la fuite, d'autres disent avoir subi des viols ou des agressions sexuelles. Dans la plupart des cas, le producteur a entrepris de mettre en place des accords à l'amiable afin de ne pas salir sa réputation. A chaque fois, il usait, rapporte encore le New York Times,  d'intimidation et de chantage quant à sa capacité à faire et défaire des carrières.

Qui sont les victimes qui ont déjà parlé ? 


La terrible liste n'en finit plus de s'allonger. Suite à l'enquête initiale et au premier témoignage de l'actrice Ashley Judd, d'autres actrices - très célèbres pour la plupart - ont pris la parole dans un article du New Yorker. Parmi elles figure notamment Asia Argento qui indique avoir été violée en 1997 dans un hôtel de la Côte d'Azur. "Cela ne s'arrêtait pas. C'était un cauchemar" dit-elle. Comme elle, une jeune comédienne du nom de Lucia Evans explique avoir été forcée de lui faire une fellation. "Je lui répétais que je ne voulais pas, j'ai essayé de partir mais pas assez, peut-être. C'est un mec imposant, je ne voulais pas me battre. A un moment, j'ai juste abandonné. C'est ça le pire, et c'est la raison pour laquelle il  a continué si longtemps : les gens abandonnent et pensent ensuite que c'est de leur faute."


De la même manière, Mira Sorvino dit avoir subi des attouchements dans une chambre de la part du producteur, avant de quitter la pièce. Ambra Battilana Gutierrez, une ancienne finaliste du concours des Miss Italie indique quant à elle qu'Harvey Weinstein lui a attrapé les seins et tenté de soulever son tee-shirt. L'actrice française Emma de Caunes figure elle aussi parmi les victimes du super-producteur. Alors qu'elle était entrée dans sa chambre d'hôtel, il est sorti de la salle de bain, nu, avec une érection. Elle est parvenue à s'enfuir. Les actrices Rosanna Arquette, Jessica Barth, Lauren Sivan, Rose McGowan, Romola Garai, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Katherine Kendall, Judith Godrèche et plusieurs anciennes de ses collaboratrices disent également avoir été harcelées ou agressées sexuellement par le producteur.

En vidéo

Harvey Weinstein accusé

Qui savait ? 


Le tout Hollywood était-il au courant des agissements de l'intouchable Weinstein ? Cela reste encore à démontrer, mais d'ores et déjà, plusieurs noms ont filtré dans la presse. Ceux de différents acteurs, protégés du producteur, qui auraient entrepris d'empêcher la parution de précédentes enquêtes au sujet des accusations pesant sur lui.


C'est ainsi que Sharon Waxman, journaliste et fondatrice du site The Wrap explique avoir mené une première enquête en 2004, pour le même New York Times qui publie aujourd'hui ces révélations. Elle raconte avoir collecté plusieurs preuves, de la part de femmes harcelées et agressées par Weinstein. Mais son histoire ne sera jamais publié. Elle accuse en fait les acteurs Matt Damon et Russel Crowe d'avoir tenté d'étouffer l'affaire : "Ils m'ont appelée personnellement" dit-elle. Mis en cause publiquement Matt Damon a démenti sur le site Deadline : "J'ai fait cinq ou six films avec Harvey. Je n'ai jamais assisté à ça. Si j'ai à un moment été à un événement pendant lequel ce genre de choses a eu lieu et que je n'ai rien vu, j'en suis désolé parce que j'y aurais mis un terme".


L'acteur Ben Affleck, lui aussi, est accusé d'avoir fermé les yeux. Alors qu'il publie sur sa page Facebook un message dans lequel il se dit "attristé et en colère", l'actrice Rose McGowan l'accuse d'avoir été au courant bien en amont des révélations" : "'Putain ! Je lui avait dit d'arrêter ça!' Tu m'as dit ça en face; tu mens." De son côté, l'actrice Jessica Chastain a affirmé dans un tweet que "ces histoires étaient partout" et qu'elle même "avait été prévenue". Pourtant, pendant des décennies, le producteur aurait été parfaitement libre de ses mouvements. 

Quelles conséquences pour l'instant ? 


L'enquête du New York Times a eu un retentissement considérable. Première conséquence : Harvey Weinstein a été licencié de sa maison de production, dimanche dernier, qui avait ouvert une enquête interne en amont. Par ailleurs, sa femme, la designeuse Georgina Chapman, a annoncé à People Magazine qu'elle se séparait du producteur, père de ses deux enfants. Mais pour l'heure, cette sanction est la seule à l'égard du producteur qui ne fait pas l'objet d'une procédure judiciaire. 


Autre réaction et pas des moindres : l'ouverture de la parole, du côté des actrices et des collaboratrices dans le milieu du cinéma qui osent aujourd'hui  briser le silence par dizaines. 


Des implications politiques ? 


L'affaire éclabousse aussi la scène politique. Harvey Weinstein était un grand financeur des campagnes démocrates. Barack Obama notamment, ou Hillary Clinton, lui doivent beaucoup. C'est la raison pour laquelle sont tombés ces derniers jours des communiqués des principaux concernés, qui ne pouvaient se murer plus longtemps dans le silence. Le couple Obama se dit "dégoûté". Quand à Hillary Clinton, elle se montre "choquée et écoeurée" et évoque "un comportement qui ne peut être toléré". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet