Procès Merah - "Mohamed Merah, il n’a jamais été méchant ce garçon" : un témoin provoque un tollé

JUSTICE - Au neuvième jour du procès d'Abelkader Merah et Fettah Malki, il a été question ce jeudi matin du vol du scooter T-Max par Mohamed Merah le 6 mars 2012. Un véhicule grâce auquel le terroriste a ensuite pu semer la mort.
Live

FIN DU LIVE

AUDIENCE SUSPENDUE


L'audience est suspendue, elle reprendra demain à 9h30. 

VIFS ECHANGES 


De vifs échanges viennent d'avoir lieu dans la salle Voltaire après ces dernières déclarations du témoin. Le président a menacé de suspendre. L'audience se poursuit finalement. 

Le témoin a fini de déposer, le président lit des dépositions.

ANCIEN EMPLOYEUR DE MOHAMED MERAH


On entend maintenant un ancien employeur de Mohammed Merah à la carroserie des Yris

UNE VENDEUSE TEMOIGNE


On entend maintenant Frédérique F., Employée du magasin Maxxess, dans lequel Mohamed Merah achetera un blouson le 6 mars 2012. Selon elle, Mohamed Merah était accompagné de deux personnes mais le blouson était pour lui. C'était un blouson  taille S, un "blouson passe partout pour rouler en scooter". 

UN ENTRAINEUR DE FOOT A LA BARRE


Un nouveau témoin est appelé à la barre. Il s'agit de Sid Ahmed B., entraîneur du club de foot de l'AS Izards où jouait Abdelkader Merah. Il confirme que ce dernier jouait le 11 mars 2012, jour de l'assassinat d'Imad Ibn-Ziaten. 

L'AUDIENCE EST REPRISE




L'audience vient de reprendre, on entend maintenant une secrétaire commerciale de la concession Yam 31 où se sont rendus Abelkader Merah et Mohamed Merah le 6 mars 2012. 

AUDIENCE SUSPENDUE


L'audience est suspendue, elle reprendra à 14 heures. 

UN MECANICIEN DE CHEZ YAM 31 ENTENDU




Un nouveau témoin est arrivé à la barre. Il s'agit d'un mécanicien de chez Yam 31. Ce dernier dit qu'il "ne connaissait pas personnellement Abdelkader Merah mais que ce dernier venait au magasin". Quant à MOhamed Merah, il venait souvent au magasin. "Depuis tout petit il venait en vélo". 


Il dit que Mohamed Merah était quelqu'un de "normal", "poli". 

MOHAMED MERAH ET ABDELKADER MERAH DANS LE MAGASIN


Le 6 mars 2012, un devis est réalisé au magasin Yam 31 au nom d'Abdelkader Merah pour une demande de pièces pour une moto R1 au nom d’Abdelkader Merah. 


En 2012, le témoin avait indiqué que 2 personnes  étaient présentes dans le magasin au moment de la demande de devis

- Qui a demandé le devis ? demande le président

- "Logiquement, Abdelkader Merah a dû me demander le devis », dit le témoin. Mais comme je m'en souviens pas" 


Il se souvient que Mohamed #Merah était passé aussi ce jour-là, le 6 mars. Il a parlé avec un autre vendeur mais Yohan n’a pas entendu la conversation. 

« Le seul truc que je sais c’est qu’il (Mohamed #Merah demandait comment enlever le traqueur ». Mon collègue a dit que c’était pas possible, il n’a pas voulu lui dire où était placé le traqueur

L'AUDIENCE REPREND


On entend maintenant Yohann C. Employé de Yam 31, magasin dans lequel se rendront Mohammed et Abdelkader Merah le jour du vol du T-Max, le 6 mars 2012. 

AUDIENCE SUSPENDUE


L'audience est suspendue. Elle reprendra dans 10 minutes. 

AUDIENCE OUVERTE




L'audience vient de reprendre. On entend Florian de C.; propriétaire du T-Max volé le 6 mars 2012 et utilisé par MOhamed Merah. 




Le témoin indique que ce 6 mars 2012, ""un individu a bondi sur son scooter, a démarré et a franchi l'enceinte du garage"




Le témoin dit qu'il a tout de suite signalé ce vol. Il précise avoir choisi ce modèle car il était "maniable" et rapide"

Ce jeudi 12 octobre pendant toute la matinée, le débat dans la salle Voltaire du tribunal de Grande Instance de Paris devrait être consacré au scooter T-Max volé par Mohamed Merah Le 6 mars 2012. Plusieurs témoins seront entendus autour de cet événement. Mardi, des parents d'élèves, élèves et voisin de l'école Ozar Hatorah étaient venus déposer devant la cour d'assises spéciale. Des témoignages forts qui ont suscité beaucoup d'émotion dans la salle d'audience. 

Joueur de foot

Dans l'après-midi, un homme âgé de 29 ans, qui jouait en 2012 à l'AS des Izards avec ABdelkader Merah est venu à la barre. Il avait indiqué à l'époque que le 11 mars, jour de l'assassinat d'Imad Ibn-Ziaten, il avait vu "Kader" discuter avec un homme qui pouvait être Mohamed Merah. 


Mais mardi en fin d'après-midi, ses souvenirs de cette "discussion", qu'il avait jugée "sérieuse", était bien loin des déclarations de 2012. Suite à ses versions différentes, les parties civiles ont demandé au témoin s'il n'avait pas fait l'objet de "menaces". Ce dernier a répondu par la négative. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le procès Merah

Plus d'articles

Sur le même sujet