Montauban : une patiente accuse un anesthésiste d’attouchements sexuels en salle de réveil

Montauban : une patiente accuse un anesthésiste d’attouchements sexuels en salle de réveil

DirectLCI
JUSTICE – Un anesthésiste d’une soixantaine d’années a été entendu par des enquêteurs sur des soupçons d’attouchements sexuels. Une patiente l’accuse d’avoir abusé d’elle alors qu'elle se trouvait en salle de réveil.

Un anesthésiste a-t-il abusé d’une patiente lorsqu’elle était en salle de réveil ? Selon La Dépêche, qui révèle l’affaire, des enquêteurs se sont rendus lundi à Versailles pour auditionner un praticien d’une soixantaine d’années soupçonné d’attouchements sexuels sur une jeune femme alors qu’il était en poste à Montauban.


Les faits remonteraient au printemps 2016 à la clinique Croix-Saint-Michel du Dr Boyé. Une patiente qui venait d’être opérée de l’épaule et était en train d’émerger de son sommeil aurait senti une main qui appuyait sur le bas de son ventre. Elle l’aurait repoussée et se serait plainte ensuite de ce geste auprès du personnel médical. "J’ai été opérée de l’épaule, il n’avait pas à me toucher aussi bas", a-t-elle déclaré selon les propos rapportés par le journal. Une infirmière entendue pour l’enquête n’aurait de son côté pas noté de geste déplacé de la part du médecin.

L'anesthésiste a quitté la clinique

Mais c’est à cette période que l’anesthésiste a fait l’objet d’un signalement de la part d’une autre infirmière qui lui aurait fait "la cour de façon un peu accentuée", poursuit La Dépêche. Ces soupçons ont en tout cas poussé la directrice de l’établissement à se séparer de l’anesthésiste, alors en période d’essai. "J’ai également réuni la commission des usagers et j’ai reçu la patiente avec son mari dans mon bureau. Ces accusations font toujours peur et l’anesthésiste a quitté la clinique dans les quinze jours qui ont suivi", a-t-elle indiqué. 


Le parquet de Montauban, en charge de l'affaire, n’a pu être joint par notre rédaction ce jeudi. Le personnel de la clinique et d’autres personnes devraient être entendus pour faire toute la lumière sur ce dossier. 

Plus d'articles

Sur le même sujet