Normandie : un ex-prêtre accusé d'avoir escroqué une octogénaire de 150.000 euros avant de s'offrir une décapotable

Normandie : un ex-prêtre accusé d'avoir escroqué une octogénaire de 150.000 euros avant de s'offrir une décapotable

JUSTICE - Un ancien prêtre est convoqué devant le tribunal de Lisieux le 11 juillet prochain. Il est accusé d'avoir détourné près de 150.000 euros à une octogénaire, qui en avait fait son légataire universel avant sa mort. Il se serait payé une BMW décapotable.

"Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments." La Bible semble pourtant assez claire, mais ce prêtre ne l'a peut être pas assez lue. Accusé d'avoir détourné près de 150.000 euros à une octogénaire avant sa mort, il sera jugé le 11 juillet 2017 devant le tribunal de Lisieux, dans le Calvados, pour abus de confiance et escroquerie sur une personne vulnérable.


Le quotidien local L'Éveil de Lisieux remonte au début de cette histoire abracadabrante. Né en 1972, l'homme a été ordonné prêtre entre 1999 et 2006, puis demande une année sabbatique afin de devenir conseiller financier et patrimonial. Il aurait rencontré la dame en 2010, lors d'une "reconversion en conseiller en assurance". Tous deux se rapprochent, au point que cette octogénaire présentait l'ancien curé comme son "neveu adoptif", avant d'en faire son légataire universel.


Puis, en 2014, une femme se présentant comme la nièce de la victime se présente au commissarait de Lisieux. Elle se dit inquiète de l'emprise qu'aurait sur sa tante ce fameux "neveu adoptif". La police déclenche alors son enquête et découvre d'abord que la carte bancaire et le chéquier de la victime ont disparu.

Les enquêteurs soupçonnent l'ancien prêtre et découvrent que c'est lui qui détient les moyens de paiement de l'octogénaire. Entendu par les policiers, il affirme que la personne âgée lui avait donné son accord pour qu'il puisse "subvenir à ses besoins". Sauf que l'argent de l'octogénaire lui aurait notamment permis de se payer une BMW décapotable. 


En tout, les sommes détournées s'élèvent à 150.000 euros. L'Éveil de Lisieux évoque également, citant l'enquête, l'existence d'une "demeure cossue en front de mer". Les policiers ont même trouvé, lors d'une perquisition à son domicile, "un bijou d'une valeur de 1440 euros, (...) des bordereaux de chèques d'un montant de 1200 euros et une montre de luxe". 


Quant au diocèse de Lisieux, il assure au quotidien local qu'il n'était "pas au courant des accusations portées contre le prêtre", mais note qu'à son arrivée dans les ordres "on sentait déjà une certaine instabilité". 

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    En ce moment

    Rubriques