Des enfants enfermés et surveillés par Skype depuis l'Algérie

Des enfants enfermés et surveillés par Skype depuis l'Algérie

JUSTICE - Un couple de Wattrelos (Nord) vient d'être jugé pour négligences sur ses enfants. Lesquels présentaient de nombreuses carences et étaient surveillés en leur absence par un proche en Algérie via l'application Skype.

Des enfants mal nourris, livrés à eux-mêmes ou surveillés par Skype via l’Algérie… C’est l’affaire à peine croyable qui s’est retrouvée devant la justice et que relate La Voix du Nord. Un couple de Wattrelosiens a été condamné à dix mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pour de graves négligences. 


C’est un habitant qui a donné l’alerte le 26 septembre dernier après avoir été chargé de raccompagner de l’école deux des trois enfants de ses voisins. En pénétrant dans l’appartement, l’homme est très vite intrigué par la disposition des lieux, les portes des pièces étant toutes fermées à clés à l’exception du salon et d’une salle d’eau. Or, des cris d’un bébé émanent de l’une d’entre elles. Il alerte alors d’autres voisins et ensemble, arrivent à pénétrer dans la chambre. Ils découvrent alors un enfant de deux ans dans un lit-cage, sans eau ni surveillance. La police est appelée à la rescousse. 

Les enfants présentent un retard important

L’enquête va montrer que les enfants de ce foyer souffrent de nombreuses carences. L’un, âgé de trois ans, ne marche pas encore. Il présente, comme son petit frère, un strabisme important qui n’a jamais été soigné. Enfin, explique le journal, ils n’ont que quelques biscuits et yaourt en guise de nourriture. L’aînée de 8 ans dort à même le sol avec une simple couverture. 


Les parents finissent par avouer : des absences nombreuses parce que, disent-ils, ils cumulent les emplois. Durant leur absence, les enfants sont laissés seuls ou confiés à la surveillance d’un proche résidant… en Algérie. Une surveillance virtuelle à distance via l’application Skype. Suite à un défaut dans le dossier, le cas des deux aînés n’a pu être jugé. De nouvelles poursuites devraient être lancées par le parquet. 

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques