Médiation. Comme d’habitude, des voitures brûlent

Médiation. Comme d’habitude, des voitures brûlent

Combien de voitures brûlées cette année pour le 14 Juillet ? Plus ou moins que l'an dernier ? c'est plus : 897 voitures brûlées mais rien au journal surtout Chuuuuuuttttt... LIRE LA RÉPONSE :

Samedi, au lendemain des festivités du 14 juillet, l’actualité n’était pas dominée par les violences urbaines qui surviennent les nuits du réveillon ou de la fête nationale. Le nombre de voitures incendiées directement et indirectement n’est pas en nette augmentation, 855 véhicules en 2016 contre 897 cette année, les échauffourées et les interpellations qui s’en suivent sont, en revanche, en baisse, 368 gardés à vue en 2017 contre 557 l’an dernier. Ces chiffres n’étant pas significatifs et ne dénotant pas un malaise grandissant au sein de notre société, nous avons décidé de ne pas les exploiter afin de ne pas les transformer en sujet polémique. Notre métier ne consiste pas grossir un évènement plus que raison. Par ailleurs, je vous rappelle que le fait marquant, ce soir-là, était la cérémonie d’hommage aux victimes de l’attentat de Nice, et, bien évidemment, ce sont des scènes de recueillement, des messages riches en émotion que notre JT a choisi de raconter et de mettre en avant. Dans notre cahier des charges, la soirée du souvenir a laissé, loin derrière elle, celle de la violence et des voitures calcinées.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques