Médiation. L’effet trop plein

Médiation. L’effet trop plein

"Scandaleux le choix du sujet sur l'abstention samedi soir. Il aurait mieux valu prôner le vote !Ou alors s'abstenir ! Et parler d'autre chose ..." LIRE LA RÉPONSE :

C’est une question qui mérite d’être posée et qui fait même débat. Ce désaveu électoral a, certes, été, examiné  sur toutes ses coutures au lendemain du 1er tour des législatives, l’abstention ayant  battu un record, record qui sera, d’ailleurs, pulvérisé au second tour. Cette montée en puissance du désintérêt des Français pour ce énième scrutin fut communiquée par les instituts de sondage au cours de cette semaine de l'entre-deux tours. Traditionnellement, la participation aux législatives est plus faible qu’à la présidentielle, un phénomène en augmentation constante que nous avons tenté d’analyser dans nos JT, rien de plus. A La veille du dernier vote de ce marathon politique, pour  percevoir l’ampleur de ce désamour avant l’heure, nous avons donné la parole aux citoyens rencontrés dans la rue… Nos journaux reflètent la réalité d’une époque et, si vous avez bien écouté notre reportage, tous ne nous ont pas dit qu’ils renonceraient à leur devoir civique…Ils étaient, hier, 20 167 496 à ne pas avoir boudé les urnes. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques