Médiation. L’intolérance du trop loin

Médiation. L’intolérance du trop loin

Aux Philippines, l'état islamique tue et massacre des chrétiens dans l'indifférence générale. Pourquoi ? Non pas "Pourquoi tue-t-il ?", mais plutôt "Pourquoi n'en parlez-vous donc pas ?" LIRE LA RÉPONSE :

Il y a des pays qui échappent à notre journal tout simplement car il n’a pas vocation à être d’envergure internationale. La politique étrangère y est présente, bien sûr, mais avec parcimonie, notre JT se veut grand public. Les avancées des djihadistes demeurent, malgré notre ligne éditoriale, un thème amplement traité dans nos éditions mais il se cantonne à des états cibles et fiefs de l’organisation terroriste comme la Syrie et l’Irak.  Nous avons évoqué les Philippines récemment comme l’une des possibles prochaine prise de guerre de Daesh. L’archipel est actuellement dirigé d’une main de fer par Rodrigo Duterte, un chef d’Etat dont la dérive autoritaire est préoccupante. La loi martiale décrétée pour mater la rébellion islamiste fait craindre un retour à la dictature, 30 ans après la chute de Ferdinand Marcos. Ce combat contre les islamistes mais également contre toute opposition  démocratique conduit à une répression politique massive que nous envisageons, sérieusement, de regarder de plus près afin d’informer, comme il se doit, nos téléspectateurs du monde qui les entoure, une manifestation sans précédent étant prévue à Manille prochainement. 

Plus d'articles

Sur le même sujet