Médiation. Larcen A, Larcen B, Larcen C

Médiation. Larcen A, Larcen B, Larcen C

Pourquoi n'y a-t-il aucune information en direct, photos, vidéos en temps réel sur l'iceberg de 6000 km², 1000 milliards de tonnes "Larcen C" et pourquoi toute tentative de recherche d'information, photo, vidéo en temps réel sur le "Larcen C" décroché du super glacier est impossible??? À votre avis...! LIRE LA RÉPONSE :

Lentement les glaciers arrivent dans l’océan et se transforment en  plateaux de glace, "Larsen C" est l’un d’eux, cette immense étendue blanche qui cache les côtes de l’Antarctique est sous surveillance depuis 2010 en raison d’une fissure repérée dans sa masse. La fissure devenue crevasse, la faille ayant rejoint la mer, le gigantesque glaçon progressivement  quitte son port d’attache pour couper définitivement le cordon ombilical avec sa banquise mère dans les prochains mois. Vu du ciel, le continent du pôle sud, sous peu, va sembler plus petit. Vu du ciel car les barrières de glace qui entourent ses régions côtières le rendent plus vaste, qu’il n’est en réalité. La glace qui flotte jouxte une autre glace plus épaisse qui recouvre la terre ferme. L’une se nomme banquise, l’autre calotte polaire ou inlandsis. Ce sont des satellites qui scrutent l’empire blanc et depuis qu’ils existent, depuis 60 ans, trois bouts de péninsules de glace se sont détachés de l’Antarctique. La barrière de Larsen  est constituée de trois barrières. "Larsen A" s’est désintégrée en 1995, "Larsen B"  s’est écroulée dans la mer en 2002  et "Larsen C"  a perdu, ces derniers jours un petit morceau de sa surface. La naissance de cette fragmentation, de ce danger blanc  qui vogue vers l’Argentine observé par la NASA, a été brièvement expliquée dans notre journal.  La fragilisation de l’Antarctique, rempart contre la montée des eaux a davantage orienté notre analyse, le réchauffement climatique étant une inquiétude planétaire. 

Plus d'articles

Sur le même sujet