Médiation. Le piège des autres

Médiation. Le piège des autres

Pourquoi l'attaque de Londres contre une mosquée n'a pas fait la une de vos journaux ? Musulmans donc pas victimes ! LIRE LA RÉPONSE :

Des musulmans ont délibérément été pris pour cible, dimanche soir, à la rupture du jeûne du ramadan près de la mosquée de Finsbury Park. Cet acte terroriste a endeuillé, une nouvelle fois, les Britanniques. Nos JT en ont, bien évidemment, parlé, mais l’actualité en France était au lendemain du second tour des législatives principalement politique. A 13 heures, le résultat de ces élections était détaillé à la loupe, comme il se doit. A 20 heures, une tentative d’attentat sur les Champs-Elysées nous a conduits à renoncer à évoquer le drame de Londres d’autant que l’actualité demeurait politique.  Aujourd’hui, elle l’est encore et la tentative d’attentat qui s’est déroulée, hier soir, à Bruxelles ne détrônera pas de son piédestal cette même actualité, la formation d’un nouveau gouvernement étant à l’ordre du jour. Ne vous méprenez pas, les attentats tuent sans distinction de nationalité et de religion. L’imam de la mosquée Baitul Ahad de la banlieue nord de Londres a déclaré,  je cite :  "La peur se répand parmi notre communauté. Ces gens veulent nous diviser, il faut veiller à ne pas tomber dans leur piège". Dans nos JT, notre devoir d’informer repose sur des principes déontologiques qui intègrent les différences culturelles présentes au sein de notre société en évitant, autant que faire se peut, d’alimenter les stéréotypes. 

Plus d'articles

Sur le même sujet