Médiation. Les 3 terroristes étaient déjà morts

Médiation. Les 3 terroristes étaient déjà morts

Comment pouvez-vous donner en direct dans le journal le nom d'une personne suspectée d’être un terroriste, alors que la police se refuse de vous le communiquer sûrement par mesure de sécurité !! Honte à vous !! Tout ça pour dire moi j'ai le nom je suis trop fort !!! Honte à vous !! Vous me dégoûtez !! Fermer la quand il le faut !! Surtout pour des sujets aussi importants que les attentats !!! LIRE LA RÉPONSE :

Nous sommes conscients de notre responsabilité quel que soit l’évènement dont nous avons à rendre compte. Quand cet évènement relève de terrorisme, ce qui peut être dit sur notre antenne est mûrement dosé. Je vous rappelle que les trois assassins responsables du massacre de Londres ont été tués par les forces de l’ordre. Scotland Yard a présenté leur photo, l’un d’entre eux était inconnu des services de police et n’était pas fiché comme appartenant à une cellule islamiste. Celui dont nous avons cité le nom en employant le conditionnel, Londres l’avait identifié hier à 99,9 % et a confirmé son nom ce matin. Notre journal n’a pas perturbé les investigations des unités anti-terroristes. Les éventuels complices de ces abominables massacres sont traqués par les renseignements britanniques qui tissent une toile d’araignée sur l’ensemble du pays et en particulier sur les zones soupçonnées d’être la plaque tournante de l’islam radical. Rassurez-vous, nous ne divulguons pas d’informations dont nous nous doutons de la fiabilité, nous ne divulguons pas d’informations susceptibles de mettre des vies en danger.

Plus d'articles

Sur le même sujet