A Tokyo, le nouveau roman d’Haruki Murakami a connu un lancement digne de "Harry Potter"

A Tokyo, le nouveau roman d’Haruki Murakami a connu un lancement digne de "Harry Potter"

HARUKIMANIA - Les fans japonais de Haruki Murakami, figure de proue de la littérature contemporaine nippone, se sont précipités vendredi 24 février à minuit dans les librairies pour acheter son nouveau roman-fleuve en deux volumes, dont l’intrigue était restée secrète.

Il n’y a pas que les fans d’Apple ou de Star Wars qui sont prêts à faire la queue toute une nuit devant une boutique. Dans la nuit du 23 au 24 février, de nombreuses personnes ont guetté l’ouverture de plusieurs librairies japonaises, patientant en file indienne. Ils sont venus pour être les premiers à acheter le nouveau roman d’Haruki Murakami, un imposant ouvrage en deux volumes dont seul le titre était connu : Le meurtre du Commandant de la chevalerie.


"J'attendais avec impatience ce roman, je vais essayer de lire autant que je peux cette nuit, dans le train de retour et tant que je resterai éveillé", a déclaré à l'AFP un des tout premiers acheteurs, Taira Shibasaki, devant la librairie Kinokuniya du quartier de Shinjuku, à Tokyo. Le jeune homme se définit comme un "harukiste", surnom des inconditionnels du romancier, et avait réservé ses exemplaires à l’avance. Une autre acheteuse, Mohoko Aoyagi, va même plus loin : "Je suis une grande lectrice et je vais aussi lire cette nuit pour pouvoir poster mes impressions et commentaires au plus vite sur Twitter, et je suis sûre que nombreux sont ceux qui feront comme moi."

Un premier tirage de 700.000 exemplaires pour le premier tome

Il faudra un peu de temps et de concentration à cette lectrice, puisqu’il s’agit d’un roman " plus long que Kafka sur le rivage, plus court que 1Q84", et qu’il s’agit d’une "histoire très étrange", selon les propres mots de l'auteur, Haruki Murakami, lors de la remise du prix Hans Christian Andersen, au Danemark.


Un porte-parole de sa maison d'édition, Shinchosha, a précisé : "L'auteur nous a fait savoir qu'il souhaitait que les lecteurs le découvrent sans rien savoir auparavant, et c'est pourquoi nous avons décidé de ne rien dire avant la publication. Même en interne, très peu de personnes y ont eu accès." Il précise que "le premier tirage était initialement de 500.000 exemplaires pour chaque tome, mais nous avons d'ores et déjà décidé de monter à 700.000 pour le premier et 600.000 pour le deuxième - pour le moment."


Le meurtre du Commandant de la chevalerie est le plus long récit du romancier à succès depuis 1Q84, dont les deux premiers volumes étaient sortis au Japon en 2009 et le troisième l'année suivante. Son recueil de nouvelles intitulé Les hommes sans femmes sortira en France le 2 mars aux éditions Belfond. 

En vidéo

Murakami : une chaîne de librairies japonaises veut empêcher Amazon de vendre son dernier essai

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques