Festival d'Angoulême 2016 : Riad Sattouf refuse sa nomination !

Festival d'Angoulême 2016 : Riad Sattouf refuse sa nomination !

PARITÉ – Alors que la sélection officielle des nominés pour la 43e édition du Festival d'Angoulême vient d'être dévoilée, l'auteur de bande-dessinées Riad Sattouf s'est targué d'un petit coup de gueule sur son compte Facebook. En cause ? L'absence de femmes dans la liste des nominés.

Ce sera sans lui. Alors qu'il devait être en compétition pour recevoir le Grand Prix du prochain festival de la bande-dessinée d'Angoulême, avec son ouvrage L'Arabe du futur, Riad Sattouf  a déclaré qu'il ne souhaitait pas que son nom soit sur la liste des candidats tant qu'il n'y aurait pas de femmes nominées à ses côtés.

"Il se trouve que cette liste ne comprend que des hommes. Cela me gêne, car il y a beaucoup de grandes artistes qui mériteraient d'y être", a écrit l'intéressé sur Facebook, avant de citer bon nombre d'auteures de bande-dessinées qu'il aimerait bien voir nommées à sa place, comme Rumiko Takashi, Marjane Satrapi ou encore Catherine Meurisse. Cependant, l'auteur affirme qu'il sera bien présent sur l'événement, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.

EN SAVOIR + >> Angoulême : Sattouf, Sfar et Davodeau rejoignent la fronde anti-sexiste

Bonjour! J'ai découvert que j'étais dans la liste des nominés au grand prix du festival d'Angoulême de cette année....

Posté par Riad Sattouf sur  mardi 5 janvier 2016

Un consensus pour une plus grande parité

Riad Sattouf n'est pas le seul à pointer du doigt la sélection de la manifestation. Dès l'annonce de la liste des nommés, les 200 dessinatrices et scénaristes qui avaient former un collectif contre le sexisme dans le milieu de la BD à la rentrée, ont appelé au boycott du festival. Un hashtag #womendobd a même été créé sur Twitter.

Parmi les trente noms qui concourent pour le Grand prix d’Angoulême 2017, il n'y a aucune femme. Un sexisme qu'entretiendrait la direction de la manifestation puisque seulement une auteure a été récompensée depuis la création du festival en 1973, Florence Cestac, il y a seize ans.

A LIRE AUSSI >> Festival d'Angoulême : dans "L'Arabe du futur", Riad Sattouf raconte son enfance au Moyen-Orient

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques